[scald=9677:sdl_editor_representation]En 1953, sur les ondes de la Radiodiffusion française, un étrange duo fait les délices des auditeurs. Dans son "Je me souviens", Goerges Pérec cite "Grégoire et Amédée vous présente Grégoir et Amédée dans Grégoire et Amédée". Grégoire était le nom d'artiste de Roland Dubillard, poète, écrivain et dramaturge, qui connut la célébrité dans les années 60/70. Humour décalé et logique absurde, jeu de mots bancals et associations d'idées loufoques, Dubillard est, de temps à autres, repris par de jeunes metteurs en scène, notamment "Naïves hirondelles" qui reste sa pièce la plus jouée. Aujourd'hui c'est au théâtre du Rond Point qu'Anne Bourgeois a mis en scène certains sketches de Grégoire et Amédée que Dubillard avait réunis sous le titre "Les Diablogues". Jacques Gamblin et François Morel s'y entendent comme larrons en foire pour le plus grand plaisir d'un public conquis dès les premières répliques. Les Diablogues, au Théâtre du Rond Point jusqu'au 31 décembre à 18h30, relâche le lundi. Tournée : Châlons en Champagne 18 déc. - 19 déc. 2007 (La Comète) Nantes 11 févr. - 15 févr. 2008 (Le Grand T) Coutances 17 févr. - 20 févr. 2008 (Th. Municipal) Vannes 22 févr. - 23 févr. 2008 (Th. Anne de Bretagne) Nice 26 févr. - 1 mars 2008 (Th. Natio. de Nice) Aix-en-Provence 4 mars - 15 mars 2008 (Th. du Jeu de Paume) Angoulême 1 avr. - 2 avr. 2008 (Th. d'Agoulême) Lorient 4 avr. - 5 avr. 2008 (CDDB) Nimes 8 avr. - 9 avr. 2008 (Théâtre de Nîmes) Sète 10 avr. - 11 avr. 2008 (Scène Nat. de Sète) Bourges 28 avr. - 29 avr. 2008 (Maison de la Culture) Beauvais 12 mai 2008 (Théâtre du Beauvaisis)"La vie et rien d'autre" par Julien Cernobori. Nous allons évoquer toute cette semaine une population de notre pays un peu oubliée, celle des chibanis. « Chibani », ça signifie « cheveux blancs » en arabe. Les chibanis ce sont des immigrés du Maghreb qui sont arrivés tout jeunes, pour travailler, et qui sont maintenant des personnes âgées qui vivent toujours en France. Ces personnes, nous les avons rencontrées dans un lieu qui est mis à leur disposition, le Café social, à Belleville, où ils peuvent se retrouver, passer le temps mais aussi bénéficier d’une assistance sociale pour régler tous les problèmes de la vie quotidienne. C’est un endroit qui ressemble un peu à une maison, une maison que la plupart de ces chibanis n’ont pas puisqu’ils vivent dans des petits hôtels du quartier gérés par des marchands de sommeil. Moncef Labidi, fondateur du café social, et toute son équipe, nous ont permis de recueillir quelques témoignages et autres petites scènes de la vie. Et la première information qui parvient à

programmation musicale

Nino Ferrer

Notre chère Russie ### Morley

Call on me ### liens

Le Théâtre du Rond Point

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.