[scald=10761:sdl_editor_representation]Revenir des camps, comme l'a dit Simone Veil, ce n'est pas seulement en revenir vivant. C'est aussi parvenir à supporter le retour à la vie des autres : les regards comme l'absence de regard, les bonnes intentions forcément maladroites autant que l'indifférence ou la gêne, l'oubliq ue l'on vous conseille et les bonnes manières que l'on vous demande. Comment redevenir un être civilisé lorqu'on a dû survivre à la barbarie ? Marceline Loridan est arrivée à quinze ans à Birkenau. Déjà rebelle, c'est sûrement son insoumission et sa débrouillardise qui l'on aidée à s'adapter écrit-elle dans les chapitres qu'elle consacre à ces dix huit mois d'enfer. Après son film "La petite prairie aux bouleaux" sorti en 2003, qui revenait sur cette période, elle publie chez Robert Laffont le récit de sa "vie balagan", une expression yiddish qui signifie une vie en désordre, mais habitée par l'appétit du bonheur, l'engagement, l'humour, l'amitié et l'amour.Aurélie Charon : Promenade avec Marceline Loridan dans son quartier, le quartier de Saint-Germain des Prés, pour évoquer sa jeunesse.

programmation musicale

Thelonius Monk

Round Midnight ### Mauro Gioia

Mia Malinconia ### Alain Bashung

Sur un trapèze

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.