pour Paroles ultimes , son dernier entretien filmé en 2012 avec Dietrich Fischer-Dieskau, édité chez EuroArts / Ideale Audience

Dietrich Fischer Dieskau et Bruno Monsaingeon
Dietrich Fischer Dieskau et Bruno Monsaingeon © Berlin 1994-M.Weiss / M. Weiss

Christa Ludwig n’a pas oublié l’émotion intense ressentie alors que l’Allemagne, vaincue et écrasée sous l’horreur du nazisme, tente de se reconstruire, à entendre, dans une petite salle, un tout jeune chanteur interpréter quelques lieder de Schumann. Pour elle, qui démarre aussi sa carrière de mezzo soprano, une telle voix, une telle musique, à un tel moment, signifient alors que l’espoir est encore possible.Dietrich Fischer-Dieskau n’a que 21 ans, blessé en Italie, fait prisonnier par les Américains, il a échappé aux derniers mois de la guerre. Il débute à peine mais sa voix, souple, ample de baryton lyrique, et son interprétation sensible et intelligente lui valent immédiatement l’attention des musiciens.

Le violoniste Isaac Stern, lui, l’entendra quelques années plus tard, à Menton, en compagnie de son ami le flutiste Jean Pierre Rampal, dans des mélodies de Schubert. Et, ces deux immenses artistes pleureront, touchés au cœur par tant de beauté.

Dietrich Fischer Diskau a disparu l’an dernier à 86 ans. Jusqu’à sa mort cet homme cultivé, qui écrivait et peignait également, qui parlait quatre langues en plus de l’allemand, est demeuré immergé dans la musique qu’il avait si bien servie durant 50 ans. Infiniment élégant, plein d’humour, c’est ainsi qu’on le retrouve dans un dernier film que lui consacre Bruno Monsaingeon , Paroles ultimes , enregistré en 2011 et 2012. De leurs 6 heures de conversation à bâtons rompus, dans lesquelles le chanteur revisite sa vie, sa carrière et ses rencontres marquantes, le réalisateur a conservé une heure et demie qui se déguste avec bonheur. Ce film est intégré au coffret consacré à Fischer Diskau, qui vient d’être édité par EuroArts & Idéaleaudience contenant 6 DVD et un livre. Il sera le premier de la collection de 6 coffrets qui comprendra tous les films que Bruno Monsaingeon a réalisés sur les plus grands artistes de notre temps.

Bruno Monsaingeon est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde

Dietrich Fischer Dieskau-Bruno Monsaingeon
Dietrich Fischer Dieskau-Bruno Monsaingeon © EuroArts-Ideale Audience

DVD Bruno Monsaingeon - vol 1 (6 DVD-collection 6 coffrets) : Dietrich Fischer-Dieska u - éditéchez EuroArts/Ideale Audience (octobre 2013)

Le reportage de Léa Minod

Le violoncelle est souvent présenté comme l’instrument le plus proche de la voix, du moins au niveau de sa tessiture très étendue qui le laisse libre d’imiter tour à tour le baryton ou la soprano.

Pour interroger ce rapport entre chant et violoncelle, Léa Minod est allée à la rencontre de la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, dont le souvenir de certaines voix accompagne l’archet.

L’archet qu'elle se plaît à comparer à un pinceau que l’on plonge dans une palette de couleurs et de nuances.

Sonia Wieder-Artherton est actuellement en tournée en France avec son spectacle Odyssée pour violoncelle et chœur imaginaire.

Elle sera le 10 décembre prochain en concert au théâtre Le Trident à Cherbourg.

Toutes les dates de la tournée sont à retrouver sur son site internet.

> Le site de Sonia Wieder-Atherton

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.