pour la mise en scène de Un fils de notre temps d 'après le roman de Ödön Von Horvath au Théâtre Gérard Philippe de Saint Denis jusqu'au 11 décembre

Jean Bellorini, directeur du TGP
Jean Bellorini, directeur du TGP © TGP - Bénédicte Deramaux

Allemagne, années 30. Le chômage a jeté des millions de gens en colère dans les bras des bonimenteurs de haine.

L’armée va offrir à ceux qui ne trouvent pas de travail prestige, puissance et ennemis identifiables.

Un jeune homme, jusque là sans avenir, fils d’un ancien combattant de la Grande Guerre, va s’engager afin de pouvoir échapper au mépris qu’il lit chaque jour dans le regard des autres. Galvanisé par les discours guerriers de ses chefs, il va participer sans sourciller aux massacres de civils et aux pillages dans le petit pays voisin qu’ils ont envahi sous prétexte de voler au secours d’une minorité opprimée.

Mais, blessé au bras en tentant de sauver la vie de son capitaine, et démobilisé, il se retrouvera à nouveau au chômage, contraint de s’interroger sur l’injustice et la violence de ce nouveau monde auquel il a cru.

C’est en 1938 que Odon Von Horvath a écrit Un Fils de notre temps , son 3ème roman, un récit politique d’actualité sous forme de monologue et qui ne sera publié qu’après sa mort accidentelle à Paris.

C’est en effet en France que s’était réfugié cet opposant au nazisme de la première heure qui avait fui Berlin en 1933 après avoir reçu le prestigieux prixKleist pour sa deuxième pièce Légendes de la forêt viennoise .

Jean Bellorini , directeur du Théâtre Gérard Philipe de St Denis, s’est emparé de ce Fils de notre temps pour en faire un spectacle à sa façon, à la fois simple et sophistiqué, où quatre acteurs-musiciens font vivre ce texte puissant avec les artifices d’un théâtre de tréteaux magnifié par la lumière et l’intelligence du jeu.

Créée en janvier dernier, la pièce a, depuis, tourné en France et dans la Seine St Denis, s’adaptant aux espaces où elle se jouait, allant à la rencontre d’un public qui n’a pas la pratique des salles de spectacle.

Elle vient de reprendre au TGP en cette terrible fin de novembre et s’y jouera jusqu’au 11 décembre.

De tout cela nous parlerons ce soir avec Jean Bellorini qui est l’invité de l’Humeur Vagabonde.

http://www.theatregerardphilipe.com/cdn/

En tournée

Du 16 au 19 février 2016, Scène nationale d’AIbi Le 31 mars 2016, Le Salmanazar, Epernay Le 9 avril 2016, Espace Marcel Carné, Saint-Michel-sur-Orge Le 19 avril 2016, Théâtre Le Passage, Fécamp Version itinérante Lycées de Seine-Saint-Denis Théâtre Louis Aragon, Tremblay-en-France

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.