pour son livre Fin de mission traduit par François Happe et publié chez Gallmeister

Phil Klay-Fin de mission-Gallmeister
Phil Klay-Fin de mission-Gallmeister © Gallmeister / Phil Klay

C’est au retour en Amérique, revenu dans sa famille, son quartier, arpentant le centre commercial, sans fusil pour occuper ses mains, sans copain pour assurer ses arrières, sans sergent pour lui dire quoi faire, que le soldat qui vient de passer des mois en Irak, à tuer et à voir tuer, de toutes les façons possible, comprend que ce n’était peut-être pas la guerre le plus difficile.

Rentrer chez soi, ils en ont tous rêvé, là bas.

Mais ici la vie a continué, et tout le monde attend que les héros redeviennent les bons fils, bons époux, bons pères qu’ils étaient avant de partir.

Sauf que, pour eux, le mot normalité n’a plus du tout le même sens. La guerre, ses bruits, ses odeurs, son rythme, a profondément modifié la chimie de leur cerveau.

Sur le terrain ils étaient à leur place. Dans leur pays, où la guerre n’est vécue qu’à travers l’écran de télévision, et où personne n’a vraiment envie de les écouter, ils se sentent affreusement différents.

Phil Klay était étudiant à Darmouth College au moment du 11 septembre. Il a voulu, dit-il, faire quelque chose pour défendre son pays.

Diplômé en 2005, il rejoint le corps des Marines et servira en Irak, dans la province d’Anbar, de janvier 2007 jusqu’à février 2008.

Il quittera l’armée en 2009 et obtiendra son master de Creative Writing à Hunter College, à New York en 2011.

C’est en mars 2014 qu’il publie Redeployment , qui obtiendra le National Book Award dans la foulée.

Douze nouvelles, d’un humour noir féroce, qui nous emmènent tantôt en Irak, sur la ligne de front, tantôt aux Etats Unis où les vétérans peinent à reprendre le cours de leur vie.

Tous sont déchirés entre la fierté de la mission accomplie, et la culpabilité des survivants, hantés par les scènes de mort qu’ils ont dû affronter.

Magistralement traduit par François Happe, le livreFin de mission parait aux éditions Gallmeister.

Phil Klay est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde. Xavier Combe sera notre interprète.

Le reportage de Rémi Douat

Hubert Picard est photographe de guerre. Il a couvert des zones de conflit telles que l'ex-Yougoslavie, le conflit israélo-arabe, l'Irak et l'Afghanistan.

Hubert Picard-OP3 Road
Hubert Picard-OP3 Road © Kyklos / Hubert Picard

Pendant deux mois, début 2007, il partagé le quotidien des GI’s de la compagnie Baker dans le camp OP3, à Karmah, en Irak.

Il en a tiré un récit,OP 3 road aux éditions Kyklos, dans lequel affleure sa fascination pour la guerre.

Dernier titre musical diffusé dans l'émission

- Koko Taylor :Wang dang doodle

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.