"Les poissons ne ferment pas les yeux"
"Les poissons ne ferment pas les yeux" © Gallimard

Erri de Luca est ce soir l'invité de l'Humeur Vagabonde pour "Les poissons ne ferment pas les yeux" chez Gallimard et "Les saintes du scandale" aux éditions Mercure de France , tous deux traduits par Danièle Valin et parus le 26 avril 2013.

__

Un jeune garçon accompagne sa mère et sa petite sœur, comme chaque été, sur l’île d’Ischia, en face de Naples où il vit depuis sa naissance. Dans leur cabanon, sans eau ni électricité, près de la plage des pêcheurs, l’enfant se grise de soleil, de vent, s’abîme dans la lecture et les rêveries, et observe avec gravité les adultes qui l’entourent.

A 10 ans, il sent que sa vie atteint un point de bascule. Son esprit se trouve soudain à l’étroit dans un corps qu’il sent encore demeuré en enfance. Sa découverte du trouble amoureux et de la douleur physique que lui infligera une bande de gamins vont le changer à jamais.

Cinquante ans plus tard, l’écrivain qu’il est devenu se souvient de cet enfant qui n’a pas cessé de vivre en lui.

"Les saintes du scandale"
"Les saintes du scandale" © Editions Mercure de France

Erri De Luca nous revient, et c’est comme se replonger dans une musique familière, comme ouvrir la fenêtre, l’été venu, sur un paysage aimé qui nous a manqué.

Dans « les poissons ne ferment pas les yeux », paru chez Gallimard, avec une belle traduction de Danièle Valin, l’écrivain revient sur ses traces, dans cette île d’enfance où il a vu sa mère et son père s’éloigner l’un de l’autre, où il a appris la douceur des baisers et la cruauté de ses semblables.Un court récit que l’on a envie de relire à peine arrivé à la dernière page.

En même temps, comme il aime à le faire, Erri De Luca publie, dans la maison voisine du Mercure de France, une réflexion née de sa lecture quotidienne de la Bible.

« Les Saintes du scandale » sont ces femmes scandaleuses, parfois étrangères, qui illuminent l’ascendance de Jésus.

Le reportage de Vinciane Haudebourg : c'est quoi l'amour à 10 ans ?

C'est la question que se pose le petit narrateur du livre d'Erri de Luca. Rencontre avec Séléna, Néo et Clara de l'école Amiral Courbet au Havre

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.