pour son roman-récit K. , publié aux éditions Vents d'Ailleurs

Couverture du livre K.
Couverture du livre K. ©

Père aimant mais pas très attentif, lui qui, depuis son veuvage, ne s’intéresse plus qu’au yiddish dont il est le meilleur spécialiste au Brésil, K. se rend soudain compte, un matin, que sa fille unique ne lui a plus donné de nouvelles depuis longtemps. Partant à sa recherche, le vieil homme ne rencontre que l’absence, le vide, comme si elle s’était volatilisée. K. prête alors l’oreille à ces rumeurs selon lesquelles beaucoup de jeunes gens semblent avoir disparu de la même façon. Des révolutionnaires, chuchotent certains. K., qui fut lui-même un militant juif antinazi dans sa Pologne natale, ignorait que sa fille avait des opinions politiques. Il ignorait aussi qu’elle était mariée. Dans sa quête de plus en plus douloureuse de son enfant disparue, K. va se heurter aux mensonges d’état, aux manipulations, aux escrocs, à la lâcheté des élites universitaires, et aussi à sa propre culpabilité, torturante.« K. » est le premier roman traduit en français du journaliste et universitaire brésilien Bernardo Kucinski . Il vient de paraître aux éditions Vents d’Ailleurs dans une traduction d’Antoine Chareyre. Construit en vingt-huit courts chapitres, qui se lisent comme autant de nouvelles explorant chacune un thème de ce qui fut, au Brésil et, plus largement, en Amérique Latine, pendant les années de dictature militaire, le drame des disparitions organisées par les escadrons de la mort. Bernardo Kucinski dut, lui-même, s’exiler en Grande-Bretagne jusqu’au retour de la démocratie en 1985, tandis que sa sœur faisait partie de ces milliers de jeunes militants enlevés et assassinés sans que jamais leur famille n’obtienne une seule information. Journaliste économique pour la BBC puis enseignant à l’université de Sao Paulo, Bernardo Kucinski a été conseiller pour les media du Président Lula da Silva.

Il est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde . Carlos Spilak sera notre interprète.

Les liens

Le Site des Editions Vents d'ailleurs

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.