Vous le savez, n'est-ce pas, que vous êtes tous une sacrée belle bande d'hypocrites, qui répondez imperturbablement aux sondeurs que vous regardez Arte et ne rêvez que d'émissions littéraires alors que vous êtes scotchés devant l'île de la tentation et Intervilles. Pareil pour les journaux : vous n'avez pas de mots assez sévères pour les média qui se vautrent dans le people alors que vous boudez férocement les news qui titrent sur le Darfour ou la Géorgie et que vous vous arrachez les hebdos avec Carla ou Laurence en une. Tout cela a un prix : la disparition de l'information de qualité et le cantonnement du photojournalisme dans des galeries d'art et les rencontres spécialisées. Et justement, comme chaque rentrée depuis vingt ans, c'est à Perpignan à Visa pour l'Image, que se tient la plus prestigieuse manifestement de photographie d'actualité. Les plus grands noms d'hier, d'aujourd'hui et de demain y sont présents pour que continue à vivre ce métier de seigneurs, de fous, de poètes, tous témoins indispensable de leur temps. Le festival a lieu jusqu'au 24 septembre, toutes les expositions sont gratuites.

Martine Abat : Guerre en Irak, Afghanistan, Palestine, Tchad, tremblements de terre en Chine, Visa pour l’image nous jette à la figure toute la violence du monde. Mais, heureusement, le festival ménage aussi des respirations. Et parmi elles, une série de portraits de gitans de Perpignan du photographe Pierre Gonnord. Pierre Gonnord vit en Espagne où il photographie depuis plusieurs années les gitans de Séville. Il a réussi à gagner peu à peu leur confiance et monte son studio chez eux, pour des séries de portraits. Des portraits très épurés, en couleur sur fond noir, de visages singuliers, graves, les vêtements portés par ses modèles ne trahissant aucune époque, les personnes posant de face, sans sourire ni trahir d’émotion. On peut voir en ce moment son travail sur les gitans de Séville aux rencontres photographiques d’Arles jusqu’au 14 septembre. Et puis donc aussi à Visa pour l’Image où sont exposés ses portraits… de gitans encore, mais gitans de Perpignan cette fois-ci… Pierre Gonnord m’a parlé de

programmation musicale

David Bowie

The man who sold the world ### Claude Nougaro

Le rouge et le noir ### Melody Gardot

Goognite ### liens

Visa pour l'Image

Rencontres de la photographies à Arles

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.