Boulanger passionné et autodidacte acharné, Christophe Vasseur est au micro de Kathleen Evin

Jean-François Berthelot est boulanger et agriculteur en Lot et Garonne où il cultive des variétés de blé anciennes qu’il a retrouvées dans les réserves de l’INRA. Membre du réseau Semences Paysannes, il mène, comme d’autres, une lutte contre les industries de l’agroalimentaire qui ont imposé la culture d’un blé standardisé, répondant à leurs critères de rentabilité mais qui, bourré de gluten, aboutit à la fabrication d’un pain de mauvaise qualité et de goût uniforme.

Sur ses quarante hectares près de Marmande, Jean-François Berthelot, lui, fait pousser des épis officiellement hors la loi puisque non référencés, mais qui donnent une farine permettant la fabrication de pains à l’ancienne, goûteux et digestes. De la même façon, partout, en France, ces dernières années, un mouvement de réflexion sur les excès de l’agriculture industrielle s’est répandu, avec, en parallèle, la volonté de réhabiliter la saveur des produits et de privilégier les circuits courts pour l’alimentation.

Lequel d’entre nous ne s’est pas dit, un jour ou l’autre, en regagnant son bureau ou son entreprise qu’il passait à côté de sa vie ?

Enfant on se rêve volontiers ébéniste, pâtissier, cuisinier ou jardinier parce que l’on a vu travailler de ses mains un homme passionné par son métier. Et puis le diktat des études et l’injonction de la réussite financière finissent par nous convaincre que l’on vaut « mieux que ça » comme disent les parents. Etrange formule. Car quoi de plus beau, de plus noble, de plus essentiel que de prendre soin du bien être des hommes ? Un jour Christophe Vasseur s’est réveillé. Il était directeur commercial en Asie, il est devenu boulanger, ce qu’il avait toujours rêvé de faire. Après une formation de quelques mois, il a ouvert sa boulangerie, à Paris, et c'est là qu’il apprend vraiment à faire le pain qu’il avait imaginé. Aujourd’hui ce fameux Pain des Amis est sur les meilleures tables de la capitale et on fait la queue devant sa jolie boutique près de la République. Il nous raconte cette aventure, et son combat pour la réimplantation des variétés de blé d’autrefois dans un magnifique livre, « Le Pain, de la terre à la table » qu’il a édité à compte d’auteur.

La boulangerie « Du Pain et des Idées »34 rue Yves Toudic 75010 Paris

Le Reportage de Vinciane Laumonier

Rencontre avec Sébastien Andrieux, tourier de la boulangerie de Christophe Vasseur. C'est lui qui fabrique la pâte pour les viennoiseries, une pâte qu’il pétrit, qu’il laisse fermenter pendant une journée au frigo et sur laquelle il fait le tourage : il lui donne des tours, en quelque sorte, en incorporant le beurre. Les fines couches de beurre et de pâte donnent alors un feuilleté bien dosé. Tourier est un métier qui a quasiment disparu aujourd’hui. Sébastien l’a commencé très jeune. Aujourd’hui il a 33 ans et il continue cette spécialité qu’il a à cœur d’expliquer. Nous étions donc un matin, vers 6H, au premier étage de la boulangerie …

La programmation musicale

  • CharlElie Couture : La ballade du mois d’aout 75
  • Cassisus/Cat Power : Feel like me
  • Bertrand Belin :La Nation

Les archives de l'INA

*Jean François Berthellot, agriculteur-boulanger dans le Lot-et-Garonne ,membre du réseau Semences Paysannes: Le blé , le pain et la civilisation

On ne parle pas la bouche pleine ! Alain Kruger 25.09.2016

*Mouette Barboff , anthropologue et co- auteur de " Pains d' hier et d'aujourd'hui " éd. Hoebeke 2006: La pâte est comme un corps humain

DE BOUCHE A OREILLE. 25/02/2007

*Bruno Clément ,restaurateur : La truffe

Kriss -Portait sensible 03.09.2001

*Roland Feuillas semencier, meunier, boulanger. :Dans son moulin de Cucugan

PARTIR AVEC 15/03/2015 Marie-Pierre PLANCHON

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.