à l'occasion de la sortie de son dernier albumRoad 66 chez Mirare et de sa participation à la Folle Journée de Nantes le week-end dernier

Shani Diluka
Shani Diluka © Mirare / Shani Diluka

Il faudrait pouvoir retrouver l’innocence de la première fois. C’est en quelque sorte à cela que nous invite le grand pianiste Murray Perahia.

Il faudrait pouvoir oublier le compositeur et l’interprète et juste entendre la musique, comme si on ne l’avait jamais entendue auparavant.

Ecouter une nouvelle interprétation du Clavier bien tempéré sans la comparer immédiatement à celle de Glenn Gould, ou du Chopin sans penser à Martha Argerich, il faudrait, mais ce n’est pas si simple…

Bienheureux, donc, ceux qui découvrent soudain la beauté d’une musique inconnue, celle d’un compositeur dont ils ignorent tout, loin, très loin, de leurs goûts habituels.

Au Sri-Lanka, où elle a joué lesNocturnes de Chopin,Shani Diluka s’était étonnée, à la fin du concert, de n’entendre aucun applaudissement. En fait, le public pleurait en silence.

C’est aussi une émotion brute, palpable, bouleversante, qu’elle ressent lorsqu’elle s’en va jouer, comme elle le fait régulièrement, dans des prisons devant des auditeurs qui lui confient, ensuite, s’être évadés sur les ailes de sa musique, une musique dont ils ne soupçonnaient pas la force.

Shani Diluka a débuté sa participation aux Folles journées , fin janvier, par un concert à la prison de Nantes, avant de se rendre au Centre des Congrès. Elle y a joué le répertoire de son dernier CD, tout juste sorti chez Mirare, Road 66 consacré aux compositeurs américains du XXème siècle, de l’avant-garde minimaliste et répétitive, comme John Cage ou Philip Glass, aux influences du jazz avec Cole Porter, Bill Evans et Keith Jarrett.

De retour de Nantes, Shani Diluka s’est arrêtée ce soir dans l’Humeur vagabonde.

Les prochains projets de Shani Diluka :

  • En concert demain soir à la Grange de Meslay à Tours

  • un récital Schubert - avec notamment l'ultime Sonate pour piano

  • une intégrale des Sonates pour violoncelle et piano de Beethoven enregistrées avec Valentin Erben, violoncelliste mytthique du quatuor Alban Berg

Les albums précédents de Shani Diluka :

Shani Diluka-Grieg
Shani Diluka-Grieg © Mirare / Shani Diluka
Shani Diluka-Beethoven
Shani Diluka-Beethoven © Mirare / Shani Diluka
Shani Diluka-Mendelssohn
Shani Diluka-Mendelssohn © Mirare / Shani Diluka

http://www.shanidiluka.com/

http://www.follejournee.fr/

Le reportage de Vinciane Laumonier

Pascal Contet
Pascal Contet © Pascal Contet / Pascal Contet

Pascal Contet aime sortir l’accordéon de son étiquette musette, renouveler son répertoire.

Lui aime jouer un accordéon tour à tour électro, chambriste ou improvisateur.

De nombreux compositeurs ont crée des pièces pour lui, et il joue avec de nombreux ensembles commeLes Siècles ou Accentus

En 2012, il est le premier accordéoniste a être nommé aux Victoires la Musique

Pascal Contet est fou de son instrument, il en possède plus de 80 qu’il fait découvrir à qui le veut. On a donc ensemble plongé dans sa collection et dans l’histoire parfois inattendue de l’accrdéon …

15 février > 17h

PARIS

Festival Présences STUDIO 105

APRES TOUT de Fabien Lévy avec l’Ensemble 2E2M et les Stuttgart Vokal Solisten.

22 février > 17h

PARIS

Festival Présences Maison de la Radio - Studio 106

CREATION de la nouvelle version pour ensemble du Karl Koop Konzert de Bernard Cavanna avec l’Ensemble 2E2M . Pascal Contet, soliste

116 avenue du Président Kennedy 75016 Paris

Métro 3 Ranelagh / RER C Kennedy Radio France

Site de Pascal Contet: http://www.pascalcontet.com/

Programmation spéciale de L'Humeur Vagabonde autour de l'album Road 66 de Shani Diluka (Mirare-2014)

  • Cole Porter / Natalie Dessay - What is this thing called love (Arr. Raphaël Merlin)

  • Samuel Barber -Pas de Deux

  • Bill Evans -Waltz for Debby

  • Alberto Ginastera - Danza de la mozo donosa

  • Mendelssohn -Romance sans paroles en fa dièse mineur - Opus 67 n°2
Shani Diluka-Festival Roque d'Antheron
Shani Diluka-Festival Roque d'Antheron © mirare / Mirare

Mendelssohn -Romance sans paroles

extrait du CD Festival de piano de la Roque d'Antheron, édité chez Mirare en 2008

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.