Virginie Ledoyen dit de lui qu'il est un "élégant bourreau". Une jolie expression pour dépeindre Benoît Jacquot qui l'a dirigée dans "La fille seule", son premier grand rôle au cinéma, qui lui a laissé le souvenir d'une liberté très encadrée, celle-le justement que recherchent les artistes qui, comme Isabelle Huppert, Catherine Deneuve, Isablle Adjani, aiment se sentir prisonnières d'une caméra amoureuse pour donner le meilleur de leur talent. Benoît Jacquot, une cinquantaine de films à son actif, pas encore 60 ans, mais déjà culte. La preuve : alors que son dernier film "L'intouchable" est encore sur les écrans, la cinémathèque lui consacre jusqu'au 4 février un mois de projections, de discussions, de débats. En même temps est édité chez MK2 Vidéo un coffret de trois de ses films : "La désenchantée" avec Judith Godrèche sorti en 1990, "La fille seule" avec Virginie Ledoyen (1995) et "A tout de suite" avec Isild Le Bescot (2004). Un livre du critique Xavier Lardoux est également disponible aux éditions PC.

Caroline Ostermann : Rencontre avec Xavier Lardoux

programmation musicale

Isabelle Adjani

Pull Marine ### Sean Lennon

Dead Meat ### Arno

Mourir à plusieurs

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.