[scald=12253:sdl_editor_representation]Pour "L'Hôte", adaptation de la nouvelle d'Albert Camus (tirée de "L'exil et le royaume") en bande dessinée parue chez Gallimard/Fétiche Le dernier tome de sa série Carnets d'Orient, "Terre fatale" est paru au mois d'avril dernier chez Casterman Sa fille Catherine dit de lui que c'était « Un chouette mec » et un « chouette père »… le compliment aurait sûrement bien plu à cet Albert Camus que la gloire du Nobel, la mort brutale et la panthéonisation annoncée engoncent ces temps-ci dans un habit empesé qui ne va guère à l’enfant de Belcourt en culottes rapiécées qu’il fut, avant de devenir l’écrivain controversé et torturé dont nous célébrons aujourd’hui le 50è anniversaire de la disparition. Etrange idée, d’ailleurs, de croire qu’une indigestion de commémoration compense le silence ordinaire entourant une œuvre décrétée passée de mode… Passée de mode ? Mais pour qui ? A l’étranger, et notamment dans les universités américaines, Camus est toujours à l’honneur. Aujourd’hui des écrivains comme Annie Ernaux, Arno Bertina ou l’algérienne Maïssa Bey, revendiquent son héritage. Le dessinateur Jacques Ferrandez, lui, l’a souvent cité au long des vingt années pendant lesquelles il a fait paraître les dix tomes de sa saga intitulée « Carnets d’Orient » sur l’Algérie Française de 1830 à 1962. Le dernier opus, « Terre Fatale, est sorti en avril dernier chez Castermann. Aujourd’hui il publie dans la collection Fétiche chez Gallimard Jeunesse, « L’Hôte », une adaptation d’une nouvelle tirée de L’Exil et le Royaume que Camus avait publié en 1957, l’année de son prix Nobel. Sur les Hauts Plateaux algériens un instituteur vivant comme un ermite est rattrapé par la violence fratricide et doit choisir entre la légalité et l’humanité. A voir aussi ce soir sur Arte "Albert Camus, le combat contre l'absurde" de James Kent (1997) diffusé à 23h05.Aurélie Charon : Rencontre avec Didier Daeninckx pour l'album qu'il a réalisé avec Jacques Ferrandez : "Nos ancêtres les Pygmés", sur l'année 1954 dans la France coloniale. Nos ancêtres les Pygmées, Didier Daeninckx et Jacques Ferrandez, aux Editions Rue du Monde

programmation musicale

Tété

L'envie et le dédain ### Nougaro

Rimes ### Elisabeth Frazer

Moses

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.