Cinq ans après la chute du Reich, l’heure n’est plus, pour les vainqueurs de la guerre, à la chasse aux nazis. La guerre froide a changé l’ordre des priorités. Pour reconstruire l’Allemagne, pilier essentiel du monde libre face à l’URSS, et pour consolider les bastions avancés de l’Occident comme les pays scandinaves et l’Italie, les Américains ont besoin de spécialistes de la lutte anti communiste. Les anciens nazis redeviennent fréquentables et même indispensables pour s’assurer de la bonne marche de la magistrature, de la police, de l’armée, de la presse. « Tout avait changé, pour que tout redevienne comme avant », une constatation que le vieux prince Salieri du Guépard faisait déjà au lendemain de la révolution garibaldienne.

Kjartan Flogstad
Kjartan Flogstad © Stock

L’homme qui parle ainsi se nomme Otto Nebelung. En 2008, alors que l’on vient d’enterrer, avec tous les honneurs dus à sa charge, un haut magistrat allemand, ancien responsable SS dont il a été l’aide de camp, le vieil homme accepte de se confesser à un policier norvégien qui enquête sur le noyautage de son pays par les anciens nazis sous couvert de l’OTAN. Nebelung va décrire par le menu la plongée de son groupe de jeunes gens bien élevés, instruits et raffinés, dans la barbarie hitlérienne, justifiée à leurs yeux par la pureté de leurs intentions. Et raconter la reprise de leur combat, avec d’autres armes, dans l’Europe de la guerre froide. L’auteur norvégien Kjartan Flogstad signe avec son dernier roman, « des hommes ordinaires », qui vient de paraître chez Stock dans collection La Cosmopolite, traduit par Céline Romand-Monnier, une épopée magistrale, d’une ironie glaçante, passionnante de bout en bout.

Interprète sera Xavier Combe.

Le reportage de Lucie Akoun :

Rencontre avec le chorégraphe et danseur Rachid Ouramdane qui présente à partir de ce soir et jusqu'au 10 janvier 2012 sa nouvelle création au Théatre des Abbesses "Exposition Universelle -Fabrications identitaires".

Rachid Ouramdane
Rachid Ouramdane © Radio France

La programmation musicale :

- Part Company, Babar

- Claire Denamur, Rien de moi

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.