[scald=12857:sdl_editor_representation]Pour « Au-delà des pyramides » récit/ Belfond Le 17 novembre 1849 , Gustave Flaubert écrit à sa mère. Il vient de débarquer à Alexandrie en compagnie de son ami Maxime du Camp. Chargé d’une vague mission économico-géographique, il va arpenter la terre des pharaons durant sept mois, emmagasinant paysages, scènes, rêveries, personnages, réflexions qui nourriront son œuvre à venir. Ses lettres, truculentes, voire salaces, imagées, drôles, sont autant de petits chapitres d’un livre en construction. Le voyage a toujours nourri les écrivains… 135 ans plus tard, Douglas Kennedy, qui n’est pas encore devenu l’auteur à succès que l’on connaît aujourd’hui, débarque lui aussi en Egypte. Il a décroché un contrat pour un récit de voyage et 3000 Livres de l’éditeur pour le boucler en 4 mois. La suppression de sa chronique a l’Irish Times au moment même où sa première pièce de théâtre connait un échec brutal lui donne du temps pour écrire. Sorti en 1988, ce récit, intitulé « Au-delà des Pyramides », connaîtra un succès d’estime, comme on dit, ce qui lui permettra d’obtenir un deuxième contrat pour une enquête sur les fondamentalistes chrétiens en Amérique. Depuis, Douglas Kennedy est devenu…Douglas Kennedy. Et son éditeur français, Belfond, a décidé de publier ce premier livre où l’on retrouve son style, son humour, son regard sur la vie et les humains qui s’y agitent.Reportage de Lucie Akoun. A l’angle du Boulevard Barbès et du Boulevard Magenta, à la rencontre de trois arrondissements parisiens (IXe, Xe et XVIIIe), se trouve - tel un paquebot échoué sur la grève - un vieux cinéma qui, en son heure fut pourtant mythique : Le Louxor. A l’heure où les travaux de réhabilitation commencent à peine, il faut sans doute souligner l’exemplarité avec laquelle les habitants du quartier se sont battus pour qu’enfin en 2003, la ville de Paris se décide à racheter ce lieu tombé en désuétude vingt ans auparavant. Si le projet proposé en 2008 par l’architecte Philippe Pumain, ne fait pas l’unanimité, certains y voyant une destruction partielle des décors du cinéma, ce dernier est néanmoins retenu. C'est donc en compagnie de Philippe Pumain que j’ai eu la chance de visiter le Louxor avant que le gros oeuvre ne débute. La réouverture du Louxor comme cinéma d’Art et Essai est fixée au printemps 2013. D’ici là, vous pouvez consulter le très bon site des Amis du Louxor dont P

programmation musicale

Natacha Atlas

I put a spell on you ### Cocorosie

Lemonade ### liens

Les Amis du Louxor

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.