pour son album L'Intégrale des Sonates de Brahms , paru chez Evidence Classics le 15 avril

François-Frédéric Guy
François-Frédéric Guy © Le Festival Radio France et Montpellier

En 2010, à ce même micro, Nicolas Angelich était venu nous parler du 7è enregistrement de Brahms –le concerto pour piano n°2- qu’il venait de réaliser en moins de six ans. Brahms, disait-il, il le ressentait comme l’évidence qui s’impose devant une architecture parfaite. Et comme, bien sûr, le maillon essentiel reliant le classicisme beethovenien au romantisme allemand. Brahms, dans la filiation du grand Ludwig. C’est bien ainsi que le voit François-Frédéric Guy, lui qui a associé son nom à un « Beethoven Project » de grande envergure, lancé en 2008, qui l’a amené à jouer en concert puis à enregistrer ses 32 sonates ainsi que toute sa musique de chambre et ses cinq concertos. Aujourd’hui c’est donc à Brahms, son « second compositeur de prédilection » qu’il va consacrer un autre projet radical, mais pas tant une intégrale, explique-t-il, qu’un « dictionnaire amoureux » qui se déclinera, bien sûr, autour du piano.

Première pierre de cet édifice brahmsien que nous annonce François-Frédéric Guy, les trois sonates pour piano viennent de paraître chez Evidence/Harmonia Mundi. Toutes premières œuvres composées par le jeune homme Brahms qui, à 20 ans tout juste, éblouira ses aînés, Liszt et Schumann, subjugués par la force étonnantes de ces pièces. Et c’est Berlioz qui, enthousiaste, affirmera dès 1853, avoir entendu avec la sonate en ut majeur « la musique nouvelle » qu’il espérait. Celle-ci, sous l’ample symphonie élégiaque, exige de son exécutant une technique parfaite et une virtuosité sans faille. François-Frédéric Guy est, il l’a prouvé, un artiste qui aime relever des défis. Comme si sa liberté d’interprète ne s’épanouissait jamais autant que dans les contraintes formelles qu’il s’impose. Le 18 mai il sera à Quimper avec son cher Beethoven comme le 20 mai à la salle Gaveau. Mais, ce soir, nous parlerons aussi de Brahms avec lui, puisque François-Frédéric Guy est l’invité de l’Humeur Vagabonde.

Album Brahms par François-Frédéric Guy
Album Brahms par François-Frédéric Guy © / Evidence Classics

Agenda

Les prochains concerts de François-Frédéric Guy :

__

Le reportage de Vinciane Laumonier

Exposition Anima (ex) Musica à l'Eco Musée de Rennes

Découverte d'un drôle d'endroit où les instruments de musique se transforment en insectes de bois et de cordes. Des créatures hybrides entre note de musique et carapace animale inventées par trois artistes, Mathieu Desailly, Vincent Gadras et David Chalmin, qui ont décidé de redonner vie à de vieux instruments de musique, cassés, oubliés, hors d'usage. Ils les démontent et les réincarnent en sculptures animées d'insectes. Scarabée, sauterelle, araignée ; chaque sculpture s'anime, vibre et livre une partition musicale composée à partir des bruits de l'insecte et avec les instruments utilisés pour sa fabrication. On est donc en pleine métamorphose. Dans la pénombre de la pièce, la sensation est étrange, on se croirait dans le silence attentif d'une salle de concert ou bien dans une forêt, à l'affut du moindre mouvement et à l'écoute de ce bestiaire d'un autre genre.

Prochains rendez-vous

  • Tombées de la Nuit à Rennes du 3 au 10 juillet à l'Hôtel Dieu

  • Rencontres artistiques de Bel Air à Chambéry du 12 au 17 septembre

Pour donner vos vieux instruments de musique et qu'ils aient une seconde vie, rendez-vous sur le site Tout reste à faire ! Cliquez ici.

Exposition Anima (ex) Musica à l'Eco Musée de Rennes
Exposition Anima (ex) Musica à l'Eco Musée de Rennes © Anima (ex) Musica

Les archives sonores diffusées ce soir

Nicholas Angelich évoque le romantisme puissant et mystérieux de Brahms

ARCHIVE INA- L’humeur vagabonde -31.03. 2010

Leon Fleisher : Tout ce que sa paralysie de la main droite lui a apporté de positif

ARCHIVE INA- 26.08.1997- Mémoire retrouvée- Françoise Degeorges

__

Nicholas Angelich évoque son amitié avec François-Frédéric Guy

FRANCE INTER -L'Humeur vagabonde- 25 août 2015

__

Les liens

Le Site de François-Frédéric Guy

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.