Échec commercial, "Les Misfits" est un film culte, foutraque et crépusculaire, réalisé en noir et blanc, parabole de la fin du rêve américain et dernier tourné par les trois plus grandes stars de Hollywood. Le dessinateur Luz, fasciné par cette histoire, nous offre aujourd’hui un superbe album : " Hollywood menteur".

Luz, caricaturiste de presse et auteur de bandes dessinées à Tours le 15 octobre 2011.
Luz, caricaturiste de presse et auteur de bandes dessinées à Tours le 15 octobre 2011. © Maxppp / PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE/PATRICE DESCHAMPS

C’est une voix haut perchée de petite fille hésitante, emprisonnée dans un corps voluptueux de femme-fantasme. En 1960, à Hollywood, sur le tournage de Let’s Make Love (qui sortira en France sous le titre Le Milliardaire )- Marilyn Monroe se confie à Georges Belmont, rédacteur en chef de Marie-Claire. Alors encore mariée avec Arthur Miller, mais en pleine love affair avec son partenaire Yves Montand, Marilyn, que l’on décrit habituellement comme stupide, s’exprime ici, pour la seule et unique fois, avec sincérité sur son parcours cruel d’enfant abandonnée, et avec une grande intelligence sur son métier, ses qualités et ses défauts d’actrice. 

En 1960, à peine achevé le tournage du Cukor, elle va s’envoler vers le désert du Nevada pour jouer, sous la direction de John Huston, le rôle de Roslyne dans les Misfits, aux côtés de Clark Gable, Montgomery Clift et Elli Wallach. C’est son mari, Arthur Miller, qui a écrit pour elle le scénario, comme un cadeau alors que leur mariage se délite. 

Echec commercial, Les Misfits est un film culte, foutraque et crépusculaire, réalisé en noir et blanc, parabole de la fin du rêve américain et dernier tourné par les trois plus grandes stars de Hollywood. Le dessinateur Luz, qui dessine lui aussi en noir et blanc, est fasciné par cette histoire et nous offre aujourd’hui un superbe album, Hollywood menteur, publié chez Futuropolis, dans lequel, enfin, revit une Marilyn folle de rage.

Pour aller plus loin

Les extraits sonores diffusés ce soir

La voix de Marilyn , traduite par Cécile Ribaud- Caillol ,est extraite d'un entretien réalisé au magnétophone et non destiné à être radiodiffusé:En 1960, sur le tournage du film "Let's make Love" de George Cukor, Marilyn Monroe est interviewée par l'écrivain et journaliste Georges BELMONT pour le compte du journal Marie Claire.

Les traductions sont également extraites d'un ATELIER DE CRÉATION RADIOPHONIQUE   13/02/2011

Extraits du Film "The Misfits" de John Huston 

La programmation musicale 

Marilyn Monroe :You'd be Surprise 

Retour sur la playlist du mois d'avril concoctée avec notre programmateur Djubaka 

Billie Holiday :Solitude

La programmation speciale  Idil Biret:

Johann Sebastian Bach, Sonate BWV 1031  Sicilienne  ( transcription: Wilhelm Kempff) 

Frédéric Chopin,  Nouvelle  étude N°1 en Fa  mineur  

Johannes Brahms,Extrait de la Symphonie n°3  (transcription: Idil Biret )

Rachmaninov ,  Variation n° 18 extraite  de la rhapsodie sur un thème de Paganini op. 43 

José James et Airelle Besson :Nature boy

Janis Joplin : Me & Bobby McGee

Les invités
  • LuzDessinateur satirique, auteur de bandes dessinées
Les références
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.