pour son film documentaire Les festins imaginaires diffusé demain soir sur la chaîne Planète en 2ème partie de soirée

Anne Georget-film Les Festins imaginaires
Anne Georget-film Les Festins imaginaires © Octobre production-Andana films distribution / Anne Georget

Christiane Hingouët fut déportée, jeune résistante, au camp de Ravensbrück.

Dans ce vaste mouroir où s’entassaient des milliers de femmes affamées, épuisées, frigorifiées, certaines d’entre elles, pour ne pas glisser du fil fragile de la vie, s’acharnaient à démontrer leur humanité face à l’entreprise de déshumanisation des nazis.

Faire de la musique et du théâtre, dire des poèmes, organiser des conférences, Germaine Tillion qui y fut détenue nous a raconté l’importance de ces activités pour le moral des déportées.

Mais, pour tenter de tromper la faim, déchirante et continue, quelques unes avaient inventé un dérivatif incroyable : se réunir, le dimanche, seul jour sans travail, pour se raconter des recettes de cuisine, imaginer des menus pour le retour à la vie normale après la guerre.

Et Christiane Hingouët affirme que cela les a aussi aidées à tenir le coup !

En 2005, Anne Georget était venue ici nous parler d’un film bouleversant,Les recettes de Minna , qu’elle venait de réaliser.

Il racontait le destin tragique d’une femme de la bourgeoisie tchécoslovaque, déportée à Terezin où elle mourut de faim. En 1975, sa fille, établie à New York, avait reçu un petit carnet, fabriqué avec du papier récupéré et cousu avec de la ficelle, qui contenait des recettes de cuisine écrites de mémoire par sa mère et d’autres femmes du camp.

Passé de main en main, et de pays en pays, jusqu’à elle, pendant trente ans.

Un livre avait ensuite été publié au Seuil, suscitant des courriers d’enfants de déportés ou de prisonniers de guerre, qui racontaient des histoires semblables. Partout dans le monde, dans des univers concentrationnaires, des femmes, et aussi des hommes, avaient rassemblé leurs souvenirs pour écrire, plus que des recettes, leur obstination à se dire vivants.

Un autre film est né, à partir de ces témoignages. Il se nommeFestins imaginaires et sera diffusé demain soir sur Planète+ en 2ème partie de soirée.

Sa réalisatrice, Anne Georget est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde.

Image extraite de "Festins imaginaires"
Image extraite de "Festins imaginaires" © Andana Films /

Dans le cadre de la 16ème édition duMois du film documentaire au Mémorial de la Shoah , le film d'Anne GEORGET sera projetéau Mémorial de la Shoah - Dimanche 22 novembre 2015 à 16h00

http://www.memorialdelashoah.org/index.php/fr/programme-des-activites/evenements/le-mois-du-film-documentaire

Anne Georget-recette-film "Les festins imaginaires"
Anne Georget-recette-film "Les festins imaginaires" © Octobre production-Andana films distribution / Anne Georget

Le reportage de Cerise Maréchaud

L'Atelier olfactif de l'hôpital St-Louis à Paris

Chaque mois, des femmes se rassemblent à la Maison d'information en santé de l'Hôpital Saint-Louis, autour d’un atelier olfactif.

Elles ont en commun d’être traitées, ou d’avoir été traitées pour un cancer.

Guidées par un professionnel de la parfumerie, elles sentent différentes effluves, des extraits naturels ou des reconstitutions.

Rouge à lèvre, poulet froid, herbe coupée, grenier, automne… les odeurs ont un saisissant pouvoir de réminiscence, presque magique.

Ces ateliers permettent de ranimer les sens comme le gout, l’odorat, l’appétit, souvent altérés par les traitements.

Il s’agit aussi de se laisser porter par l’imaginaire, les souvenirs, les émotions. Se faire du bien dans l’instant présent, parler, apprendre à se connaître.

Des petits riens qui aident à lutter contre l’épreuve de la maladie.

Extro

Cet atelier olfactif a été organisé par la Maison d'Information en Santé et le service cancérologie de l'Hôpital Saint-Louis avec le réseau associatif Cosmetic Executive Women (CEW).

D’autres hôpitaux en France accueillent ces ateliers en services de rééducation neurologique ou pour les adolescents.

Contact :

Maison d’Information en Santé de l’hôpital Saint-Louis

Lundi-mardi-jeudi-vendredi de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h

Tél. 01 42 38 54 30

Lien :

http://cew.asso.fr/les-ateliers-olfactifs/notre-mission-16/

Maison d'Information en Santé - Hôpital Saint-Louis

L'Humeur Vagabonde recommande aussi

A l'occasion du centenaire de Roland BARTHES (1915-2015) les éditions Radio France et l'INA éditent un coffret de 2 CD d'entretiens - Fragments de voix - Les grandes heures de l'INA / Radio France - Distribution Harmonia Mundi (disponible dès aujourd'hui mercredi 4 nov)

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés: