[scald=12707:sdl_editor_representation]Pour deux coffrets édités chez Naïve avec Les Musiciens du Louvre-Grenoble : - Pour Sainte Cécile/Purcell, Haendel, Haydn - 12 symphonies « londoniennes » de Haydn et « Marc Minkowski » biographie de Serge Martin chez Naïve Il rêvait d’être musicien, il n’a été « que » médecin ! Mais quel médecin et quel homme fut ce « mandarin aux pieds nus » qui marqua profondément son temps, celui de ces années 60 à 80 où les temps changeaient, semblait-il alors, pour le meilleur. Passionné de musique, Alexandre Minkowski eut la satisfaction de voir son plus jeune fils, Marc, réaliser son rêve. D’abord bassoniste, puis, chef à 20 ans de sa propre formation, « Les Musiciens du Louvre » installés, en 1996, à Grenoble, Marc Minkowski parcourt le monde et les répertoires avec un appétit d’ogre et une curiosité intacte pour ce qu’il n’a pas encore tenté. En septembre dernier, il dirigeait Mireille de Gounod à l’Opéra de Paris, juste avant d’y reprendre Platée de Rameau avec son complice Laurent Pelly à la mise en scène. En même temps sortaient chez Naïve un coffret en hommage à Ste Cécile, patronne des musiciens, avec des œuvres de Purcell, Haydn et Haendel, et aussi l’intégrale des symphonies londoniennes de Haydn. Dans quelques jours il sera à Varsovie avec le Sinfonia Varsovia qu’il dirige également depuis deux ans, pour un cycle Beethoven. En mai il crée à la Monnaie à Bruxelles Don Quichotte de Massenet avant de se lancer dans une tournée européenne avec l’intégrale des concertos brandebourgeois… Marc Minkowski, l’affamé de musique, a pris le temps de s’arrêter juste une heure dans l’humeur vagabonde de ce lundi de Pâques. Dates en France - Massenet (Don Quichotte) : 4, 5, 6, 7, 8, 9, 11, 18, 19 mai à La Monnaie de Bruxelles - Bach : intégrale des Concertos Brandebourgeois : 25 mai (Toulouse), 1er juin Grenoble, 2 juin Versailles -Mozart : 9 juillet Festival de Saintes, Abbaye aux Dames, 10 juillet Festival de Saint RiquierMartine Abat : rencontre avec Nathalie Stutzmann, contralto Nathalie Stutzmann chemine depuis très longtemps avec Marc Minkowski pour chanter du Vivaldi lors de leur toute première rencontre au milieu des années 80, du Brahms ou du Pergolèse tout récemment encore. Et depuis peu, parallèlement au chant, elle dirige des orchestres symphoniques et a créé son propre ensemble baroque « Orféo 55 ». Nathalie Stutzmann dit d’elle-même qu’elle a été lente, qu’elle a dû être patiente avec sa voix, l’attendre pendant longtemps, ne pas la brusquer, éviter de chanter des choses pas faites pour elle. Nathalie Stutzmann est contralto, c’est-à-dire qu’elle a cette voix singulière qui est la plus grave des voix d’alto. Elle dit aussi qu'elle est en train de vivre la plus belle décennie de toute sa carrière, parce qu’elle maîtrise désormais parfaitement la technique d’une voix arrivée à maturité. Extraits : - « Le voyage d’hiver » de Shubert avec Inger Södergren au piano, Caliope, 2004 - « La Messe en si

programmation musicale

Haydn (Marc Minkowski)

Symphonies label: Naïve### Franz Josph Haydn (Marc Minkowski)

Ode à Sainte Cécile :Et incarnatus est (extrait) album: To Saint Cecilelabel: Naïveparution: 2009### George Frideric Handel (Marc Minkowski)

Ode à Sainte Cécile : album: To Saint Cecilelabel: Naïveparution: 2009### Henry Purcell

Ode à Sainte Cécile : Soul of the world album: To Saint Cecilelabel: Naïveparution: 2009### liens

Le site de Nathalie Stutzmann

Le site de Naïve

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.