[scald=9683:sdl_editor_representation]En 1999 à Montreuil, dans l'entrepôt prêté par Armand Gatti, Peter Watkins, le cinéaste britannique auteur de "Punishment park", tourne en 13 jours avec 210 comédiens, pour la plupart amateurs, un film sur la Commune de Paris vue du côté des anonymes, les habitants du quartier Popincourt dans le XIè. Ce film est un objet filmique inconnu, tourné en noir et blanc avec des décors réduits au minimum, maniant sans cesse l'aller retour passé/présent, interpellant les acteurs, présenté comme une série reportages de télévision, certains émanant de la "télé nationale versaillaise" d'autres de la "télévision de la Commune de Montmartre". Sorti d'abord en DVD dans une version intégrale de 5h45, "La Commune" est aujourd'hui montré dans certaines salles jusqu'en février prochain, dans une version raccourcie de 3h30. Patrick Watkins est acteur et fils du réalisateur, Maylis Bouffartigue, actrice de ce film et animatrice de l'association "Rebond pour la Commune" ; Alain Dichant est l'éditeur chez Homnisphères de l'essai de Peter Watkins "Media Crisis" sorti en 2002 et aujourd'hui réactualisé. Le DVd du film en version longue de 5h45 est disponible chez Doriane Films. "Média Crisis", de Peter Watkins est édité chez Homnisphères"La vie et rien d'autre" par Julien Cernobori. Troisième épisode au Café social, avec Moncef Labidi qui a fondé ce lieu il y a sept ans pour accompagner les vieux migrants dans la vieillesse, rompre leur isolement en leur proposant une écoute - l'écoute du cafetier - de l'aide pour l'accès aux droits et diverses activités. Avant le café, personne ne se préoccupait vraiment du sort de ces migrants qu'on appelle les "chibanis", ils étaient comme éteints après toute une vie de travail et de solitude et presque invisibles à la sortie du métro Belleville où ils passaient tout leur temps, dans des situations d'errance. Maintenant ils se retrouvent dans cet endroit où tout est pensé pour les accueillir, leur être utile et surtout leur donner une estime d'eux-mêmes. Moncef Labidi est sociologue, on le voit tous les jours au café écouter ou jouer aux cartes avec ces chibanis qu'il connaît bien et pour lesquels il demeure "Monsieur Moncef". Café Social Association Ayyem Zamen 7, rue de Pali Kao 75020 Paris

programmation musicale

Ayo

Life is real ### Thomas Dutronc

J'aime plus Paris ### Yves Montand

Le temps des cerises ### liens

Interview de Peter Watkins (site Critikat)

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.