En attendant la réouverture des musées, Marianne Mathieu directrice du Musée Marmottan -Monet évoque la peintre Vicky Colombet au micro de Kathleen Evin

L’artiste franco-américaine Vicky Colombet, se prête à l’exercice des "Dialogues inattendus" du musée Marmottan Monet avec l’exposition "Monet Colombet. Peindre comme la rivière".
L’artiste franco-américaine Vicky Colombet, se prête à l’exercice des "Dialogues inattendus" du musée Marmottan Monet avec l’exposition "Monet Colombet. Peindre comme la rivière". © Nousha Salimi/RMN-Grand Palais (Institut de France)/Gérard Blot
Vicky Colombet - Du monde flottant 1437- 2020. Huile, pigments (rouge de Mars, violet outremer moyen, vert viride, blanc de titane, oxyde de fer noir, bleu de cobalt pâle) et alkyde sur toile.
Vicky Colombet - Du monde flottant 1437- 2020. Huile, pigments (rouge de Mars, violet outremer moyen, vert viride, blanc de titane, oxyde de fer noir, bleu de cobalt pâle) et alkyde sur toile. / Bryan Zimmermann

Musée dédié à Claude Monet et ses amis impressionnistes, Marmottan va bientôt nous offrir , l’occasion rare de découvrir, à côté des œuvres du maître de Giverny, les toiles somptueuses d’une artiste bien vivante.  

Vicky Colombet - Eau et lumière 1355 - 2016 Huile, pigments (bleu outremer, noir de Mars, oxyde de fer noir, blanc de titane) alkyde et cire sur toile.
Vicky Colombet - Eau et lumière 1355 - 2016 Huile, pigments (bleu outremer, noir de Mars, oxyde de fer noir, blanc de titane) alkyde et cire sur toile. / Musée Marmottan Monet, Paris

Vicky Colombet, dorénavant installée dans le nord de l’Etat de New York après des années passées dans les Cévennes, est une peintre abstraite qui revendique l’influence des expressionnistes américains. Ses toiles, pourtant, nous font entrer dans des paysages mentaux que l’on croit immédiatement reconnaître : frémissements du vent sur la forêt, reflets de lumière sur la rivière, traces d’animaux sur la neige fraîche. 

Vicky Colombet - Glycine 1417-19 -2019. Huile, pigments (oxyde de fer noir, blanc de titane, oxyde de cobalt bleu verdâtre, bleu outremer) et alkyde sur toile.
Vicky Colombet - Glycine 1417-19 -2019. Huile, pigments (oxyde de fer noir, blanc de titane, oxyde de cobalt bleu verdâtre, bleu outremer) et alkyde sur toile. / Christian Baraja SLB

Nourrie de méditation orientale et de haïkus japonais, Vicky Colombet a, quatre années durant, peint de grandes toiles en résonnance avec celles de Monet. Et, au premier regard, leur commune approche est évidente

Vicky Colombet - Du monde flottant 1431- 2020. Huile, pigments (rouge de Mars, bleu outremer r4, violet outremer moyen, blanc de titane, oxyde de fer noir, oxyde de cobalt bleu verdâtre) et alkyde sur toile.
Vicky Colombet - Du monde flottant 1431- 2020. Huile, pigments (rouge de Mars, bleu outremer r4, violet outremer moyen, blanc de titane, oxyde de fer noir, oxyde de cobalt bleu verdâtre) et alkyde sur toile. / New-York, collection Claire N.Creatore/Bryan Zimmermann

Les musées  rouvrent  le 15 décembre , et  vous pourrez encore admirer l’exposition Monet et les maîtres italiens qui a été prolongée jusqu’en janvier prochain. Lorsqu’elle prendra fin démarrera « L’Heure Bleue » consacrée au peintre danois Peder Severin Kroyer, qui fut à la peinture d’extérieur ce que son ami Hammershoï fut aux scènes d’intérieur. Enfin ne ratez pas ce dialogue inattendu entre Vicky Colombet et Claude Monet, intitulé « Peindre comme la rivière » dont la directrice du musée, Marianne Mathieu a été l’instigatrice.

Pour en savoir plus:

L'exposition MONET / COLOMBET PEINDRE COMME LA RIVIÈRE à découvrir sur le site du musée Marmottan Monet 

Le dossier de presse de l'exposition est à consulter ICI 

La programmation musicale

CHILLY GONZALES  "Pretenderness"

Les invités
L'équipe
Contact