La Belle Epoque avait ses stars par Pascal Ory Lire, mars 2001 Le XIXe siècle s'éloigne encore un peu plus de nous maintenant qu'il a perdu le titre envié de «siècle dernier». Pourtant, nous vivrons encore longtemps sur sa lancée, dans son atmosphère, ne serait-ce qu'à travers les figures dont il a dessiné les contours canoniques. La Bourgeoise, la Bonne, le Tout-Paris: autant de réalités sociales, c'est-à-dire d'abord imaginaires, dont Anne Martin-Fugier est l'une de nos fines analystes. La voici nous offrant sans doute son livre le plus abouti, consacré à ce personnage paradoxal, à la fois adulé, craint et méprisé - et parfois par les mêmes-, cette cabotine dont la quasi-absence d'enregistrement audiovisuel ne nous permet plus que de connaître l'enveloppe, de rêver à la façon de Proust aux noms sonores: Rachel, Réjane, Marie Dorval ou, bien entendu, la grande Sarah. Ce sont déjà des «stars» (et l'auteur de nous apprendre que le mot existe dans le vocabulaire de l'époque...), mais encore aussi des courtisanes, dans le fantasme bourgeois ou aristocratique comme, au reste, dans le réel. Au-delà de l'ancienne histoire anecdotique, Anne Martin-Fugier fait l'histoire culturelle, c'est-à-dire intégrale, de ses héroïnes, en commençant par nous rappeler leurs conditions de travail pour aller jusqu'aux stratégies mondaines et matrimoniales complexes au sein desquelles elles sont obligées de se situer. Chemin faisant, elle nous découvre quantité d'aperçus oubliés, telle, par exemple, l'importante internationalisation de ces carrières (Rachel joue à Broadway). Ces «stars» réunissent, au fond, l'essentiel des traits des vedettes d'aujourd'hui. Mais, au contraire de celles-ci, elles ont eu à se battre, avec leurs pauvres armes et parfois en vain, pour surmonter le double handicap de la condition saltimbanque et de la condition féminine. Finalement, toutes les femmes leur sont redevables d'une part de leur émancipation. Comédienne: de Mlle Mars à Sarah Bernhardt Anne Martin-Fugier SEUIL 416 pages. Prix : 19,51 € / 128 FF.

1Exposition Marie de Régnier à la BNF (Arsenal) avec la commissaire de l'exposition : Marie de Laubier. 1 rue de Sully 75004 Paris A partir du 13 février. www.bnf.fr

invité(s)

Anne-Martin Fugier

Historienne### programmation musicale

Jane Birkin

Les dessous chics ### Paul Personne

j'me taille ### Sting et Mary J.Blige

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.