pour La double inconstance de Marivaux à la Comédie Française jusqu'au 1er mars

La double inconstance de Marivaux
La double inconstance de Marivaux © Brigitte Enguérand/La comédie Française / Brigitte Enguérand

Dès les premières minutes de la pièce, on en connaît la fin : Silvia et Arlequin, amoureux parfaits, jeunes, beaux, innocents et obstinés dans leur refus de se laisser séparer contre tout l’or du monde, finiront par céder, éblouis comme tous les autres par le luxe, l’argent, la flatterie et le mirage d’une vie facile.

La Double Inconstance , écrite en 1722 par Marivaux, est une cruelle exploration de la faiblesse du cœur humain, constant jusqu’à ce qu’un méchant petit diable trouve son point de rupture.

Sous les dehors légers et brillants d’une charmante comédie au bout de laquelle tout finit par des rires et deux mariages, l’auteur peint à nouveau par petites touches légères, comme une peinture de Watteau, la société de son époque où le bon plaisir des puissants ne connaît ni frein ni limite.

Une langue somptueuse, des acteurs brillants, une mise en scène spirituelle et virevoltante, la Comédie Française est à son meilleur pour nous offrir cetteDouble Inconstance jusqu’au 1er mars prochain.

Loïc Corbery, Florence Viala, Eric Genovèse, Stéphane Varupenne, Adeline d’Hermy, Catherine Salviat et Georgia Scalliet se frôlent, s’affrontent, avouent et mentent avec la fraîcheur et la cruauté de l’éternelle jeunesse.

C’est du théâtre, et la scénographie le montre, qui a installé les acteurs dans le décor fidèlement reconstitué du foyer des artistes.

C’est Anne Kessler, qui fut Silvia hier sous la direction de son maître Antoine Vitez, qui les dirige avec maestria et ce qu’il faut d’ambiguïté. La dramaturgie est signée de son complice Guy Zilberstein .

Et ils sont tous deux, ce soir, les invités de l’Humeur Vagabonde

http://www.comedie-francaise.fr/

Le reportage de Perrine Malinge

A la rencontre d'une partie de la troupe de La double Inconstance :

Catherine Salviat (qui joue un seigneur); Stéphane Varupenne (Arlequin), Florence Viala (Flaminia)...

Et Jacques Gabel, le scénographe.

Visite de la Comédie-Française au programme ! et c’était tentant pour une mise en scène qui joue des « lieux » et pratiques de la maison.... .

Après avoir vu le spectacle, on ne sait plus bien ce qui est vrai et ce qui est faux, Et on se réjouit d'ouvrir certaines portes au pays du complot! Rendez-vous au Foyer des Comédiens...

Programmation musicale : Musiques dans La double inconstance de Marivaux

• Joni MITCHELL :Both sides now

Album Miles of Aisles

Artiste principal: Joni Mitchell

Label: Asylum (ET PM)

© 1974 Asylum

• Wolfgang Amadeus MOZART : Concerto pour piano N°23 - en La majeur K488 - Andante

Artiste principal: Vladimir Ashkenazy

Compositeur: Wolfgang Amadeus Mozart

Label: Decca

© (C) 1995 Decca Music Group Limited

• Vinicius DE MORAES:Marcha da quarta-feira de Cinzas

__ AlbumVinicius 90 anos

Artiste principal- Auteur : Vinicius De Moraes

Compositeur : Carlos Lyra

Interprète : Nara Leao

Label: Som Livre - 5010-2

© 2003 Som Livre

A noter

Du 15 au 18 janvier 2015, CANAL+ CINEMA fait honneur au lien tissé entre le théâtre et le cinéma, le premier inépuisable pourvoyeur d'histoires développées par le second

http://www.canalplus.fr/c-cinema/c-l-actualite-cinema-sur-canal/cid1181130-comedie-francaise-des-planches-a-l-ecran-sur-canal-cinema.html

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.