[scald=9239:sdl_editor_representation]De mai à juillet 1987, le procès de Klaus Barbie, dont il est le défenseur à la demande de François Genoud le banquier suisse nazi, financier du terrorisme international, est une sorte d'apothéose pour Jacques Vergès. Pendant des semaines, cet avocat talentueux, provocateur et pervers, va occuper la une des médias. Que son client soit condamné, il n'en doute pas et il s'en contrefiche. Ce qui l'intéresse c'est d'ajouter une enjolivure supplémentaire à sa légende de dynamiteur de l'ordre établie et de la bienpensance. Après les portraits du dictateur Idi Amin Dada et du mystérieux Claus Von Bullow, le réalisateur Barbet Schroeder s'est attaché au destin controversé de Jacques Vergès. Deux années d'enquête, 20 heures d'entretien avec lui, des témoignages étonnants, et à l'arrivée un film passionnant, "L'avocat de la terreur" qui sort demain en salles après avoir créé l'événement à Cannes.Rencontre avec Lionel Duroy qui a enquêté pour le journal Libération sur Jacques Vergès au moment du procès Barbie.

programmation musicale

Jorge Arriagada (compositeur)

BO du film

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.