Etat de siège Poèmes traduits de l’arabe (Palestine) par Elias Sanbar Photographies d’Olivier Thébaud "Archives privées" 143 pages format 15 x 20,5 / 42 photographies titre original : Hâlat hisâr éditeur original : Riad el-Rayyes, Beyrouth, 2002 Actes Sud / Sindbad, 2004 extraits Présentation de l’éditeur : Assiégé à Ramallah, le poète note au jour le jour, en de très courts poèmes, ses impressions sur une guerre de plus en plus atroce qu’illustre à sa manière, très sobrement, le photographe Olivier Thébaud. Reclus à Ramallah en janvier 2002, Mahmoud Darwich a écrit ce poème, composé d’une centaine de fragments, en réaction à l’offensive de l’armée israélienne dans le territoire palestinien autonome. Poème immédiat, poème de combat, où chaque fragment capte un moment, une scène, une pensée fugitive, il ne marque pas moins, sur le plan de la prosodie, une nouvelle étape dans l’itinéraire du poète. Les lecteurs attentifs ne manqueront pas, par exemple, de se poser eux-mêmes la question qui tourmente Darwich depuis plusieurs années et sous-tend son poème de bout en bout, celle de la frontière entre la poésie et la prose. Les images de Palestine d’Olivier Thébaud sont le fruit de six voyages durant les trois dernières années. Elles n’illustrent pas le poème – le poète et le photographe ne se connaissaient pas –, mais le prolongent d’un douloureux témoignage sur le paysage dévasté où il est né.

2pas de reportage ce soir

invité(s)

Mahmoud Darwich

écrivain, poète### Elias Sambar

directeur de la revue d'etudes palestiniennes### programmation musicale

Noa

I don't know ### Louis Chedid

au jour le jour ### Lhasa

la frontera

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.