[scald=9863:sdl_editor_representation]Poète intransigeant comme la lumière de sa Haute Provence, René Char écrivit ces lignes fulgurantes, pour ceux qui ne peuvent guérir de leur jeunesse, "Il advient que notre coeur soit comme chassé de notre corps, et notre corps est comme mort". Parfois le poète est celui qui trouve l'image qui en dira plus que les milliers de pages écrites sur la douleur de vivre? Dans son dernier livre, George Steiner résume en deux pages sa très longue carrière de professeur, de critique, de conférencier et d'écrivain, menée en quatre langues et sur tous les continents, en rappelant sa "passion presque embarrassante pour l'enseignement et la nature hybride de ses intérêts : la littérature comparée, la poétique et la philosophie". Ce dernier ouvrage qui s'intitule "Les livres que je n'ai pas écrits" est sans doute le plus intime, et celui qui ouvrira chez ses lecteurs la réflexion la plus grave sur ce que signifie réussir sa vie d'intellectuel, entre orgueil et désespérance."La vie et rien d'autre" par Julien Cernobori. Le train des Pignes, épisode 3. Petites haltes dans deux villages de la Haute Provence : Meailles et Entrevaux.

programmation musicale

Vivaldi par Philippe Jaroussky

Nisi Dominus ### Horowitz joue Scarlatti

Sonate en fa majeur, K 525 ### J.S. Bach

Extrait de La passion selon Saint Mathieu ### liens

Les Chemins de Fer de Provence

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le train des Pignes sans jamais oser le demander.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.