Pour l'exposition Delacroix en héritage - autour de la collection d'Etienne Moreau-Nélaton - au musée Delacroix jusqu'au 17 mars 2014

Delacroix-Cavalier arabe traversant un gué
Delacroix-Cavalier arabe traversant un gué © Musée Eugène Delacroix / Eugène Delacroix

Subtil et visionnaire critique d’art, Charles Baudelaire défendit ardemment la peinture d’Eugène Delacroix violemment attaquée dès le Salon de 1822 où il expose saBarque de Dante . Après Adolphe Thiers, qui sera alors la seule voix d’importance à déceler le génie du jeune peintre, le poète soutiendra celui-ci sa vie durant, lui consacrant un texte célèbre pour le Salon de 1846. Tout aussi fidèle sera le soutien, matériel celui-là, que lui apportera le mécène et collectionneur Adolphe Moreau, riche agent de change et amateur d’art, qui devint son ami et accrocha, chez lui, jusqu’à 16 peintures et aquarelles de son peintre de prédilection. Après lui son fils, Adolphe, et Etienne Moreau-Nélaton, son petit-fils, lui-même peintre et céramiste, poursuivirent son œuvre et enrichirent la collection qui fut, plus tard, léguée au Musée du Louvre. Parmi les trésors accumulés, énormément de dessins, esquisses, carnets, aquarelles et gravures rarement exposés en raison de leur fragilité

Jusqu’au 17 mars le très charmantMusée Eugène Delacroix , place de Furstenberg à Paris, expose quelques dizaines de ces petits tableaux et aquarelles, issus de la collection Moreau-Nélaton, dont beaucoup réalisés par l’artiste durant son voyage au Maroc en 1832.

Delacroix en héritage permet de découvrir la personnalité de ces trois hommes qui, avec d’autres amis du peintre comme Maurice Denis, ont permis la sauvegarde de l’œuvre et de l’appartement-atelier où Delacroix travailla l’essentiel de sa vie et s’éteignit le 13 août 1863. Ce petit musée ouvert sur le jardin que Delacroix aimait tant est un lieu magique et émouvant.

Dominique de Font-Réaulx, qui en est la directrice et aussi la commissaire cette exposition est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde .

Reportage de Judith Soussan

Déambulation dans l'exposition avec Pierre-Marc de Biasi , écrivain, chercheur, spécialiste de Flaubert et amateur de Delacroix

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.