Jean Pierre Rioux, historien, a piqué ce qu'il faut bien appeler une colère noire. Les lois mémorielles, les associations de victimes de l'Histoire, les compétitions de répentances officielles, les demandes de réparation, la France accusée tous les matins de génocide et de crimes contre l'humanité, il n'en peut plus et il l'écrit dans un pamphlet où la célèbre pondération de l'universitaire à laissé place à la fureur du citoyen lambda, lassé de voir "La France perd la mémoire". Un livre publié aux éditions Perrin.

1Reportage d'Antoine Ly.

programmation musicale

Strange days

The doors ### Miossec

Regarde un peu la France ### Thomas Fersen

Ma rêveuse

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.