« Mes histoires parallèles » aux éditions Carnets Nord

Entretiens avec Isabelle Peyrat-Masson

Profondément pessimiste et résolument optimiste, tel était Fernand Braudel, magnifique historien qui nous a appris que la connaissance de la vie des humbles, paysans, marins, artisans, était, pour la compréhension des civilisations, aussi importante que celle des empereurs et des conquérants. Triomphe sur la mort, l’histoire, depuis que l’école des Annales l’a heureusement sortie de sa guimpe empesée, nous a charnellement reliés aux hommes et aux femmes des siècles passés. Passion française, dit-on, elle nourrit livres, films, et, surtout, controverses, y compris chez les politiques.

Marc Ferro
Marc Ferro © Radio France

Marc Ferro en sait quelque chose qui, depuis ses premiers pas d’enseignant et de chercheur, a toujours privilégié la chair et le sang des humbles pour expliquer les évènements. En Algérie d’abord, où il fut professeur entre 1948 et 1956, puis au CNRS et à l’Ecole des hautes études où il devint le grand spécialistes de la révolution soviétique avant de créer un séminaire sur cinéma et histoire. On ne compte plus ses livres, ses films ni ses émissions de télévision. Aujourd’hui il est revenu avec son amie l’historienne Isabelle Peyrat-masson sur ses « Histoires Parallèles » dans un livre d’entretiens paru avant l’été aux éditions Carnets Nord qui vient de se voir décerner le prix Saint Simon. Et ce soir, Marc Ferro est l’invité de l’Humeur Vagabonde.

reportage de Martine Abat

Rencontre avec Pierre Samson, réalisateur avec

Marc Ferro du film "Lénine par Lénine" en 1970

Lénine
Lénine © Radio France

En 1970, la télévision française voulait commémorer les 100 ans de la naissance de Lénine (1870-1970). Marc Ferro était spécialiste de la révolution russe et à cette époque il s'intéressait déjà à la télévision et aux images d’archives. Il s'est donc mis en quête d’archives filmées, à Moscou et à Stockholm. D’où il a rapporté des dizaines d’heures d’enregistrement. Sur ces images muettes des années 10/20, on voit la guerre, des batailles à cheval, des défilés militaires. On voit la campagne russe et surtout on voit l’extrême misère des paysans et des ouvriers.

Le film s’appelle « Lénine par Lénine », c’est en réalité un film sur le Léninisme plus que sur Lénine. Vous avez travaillé, avec le réalisateur Pierre Samson, afin de donner du sens à toutes ces archives qu'il avait collectées…

Ce film on peut le trouver sur le site de l’INA

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.