[scald=12169:sdl_editor_representation]Emmanuel Hoog « Mémoire année zéro » Le Seuil Qu’est ce donc qu’avoir une bonne mémoire ? Se souvenir de tout dira-t-on un peu vite, car se souvenir de tout c’est évidemment impossible. Donc même la bonne mémoire trie, hiérarchise, élimine quelques nuances au profit de certains détails. L’objectivité parfaite, les journalistes le savent, n’existe pas. Reste l’honnêteté. Mais lorsque le ressentiment contenu pendant des générations, répond au déni officiel du traumatisme, tout dérape. Pierre Nora le dit, tous les historiens le savent : l’histoire ne peut être confondue avec la mémoire, la vérité scientifique avec l’émotion individuelle. Emmanuel Hoog est l’un des gardiens de notre mémoire puisque, PDG de l’INA depuis 2001, il a en charge de préserver, restaurer, exploiter les sons et les images qui conservent la trace de notre histoire collective depuis plus d’un siècle. Bon poste d’observation pour constater que, depuis une vingtaine d’année cette mémoire est en crise. Devenue « devoir » elle se communautarise, s’affronte à celle des autres groupes, fait exploser le vivre ensemble qui fonde une nation. Face à ce devoir de mémoire revendiqué par tous, un droit à l’oubli devient urgent, surtout avec Internet qui permet à chaque instant de violer l’espace privé nécessaire à chacun. Emmanuel Hoog publie au Seuil un livre intitulé « Mémoire année zéro ».Aurélie Charon : Rencontre avec la comédienne Mona Heftre et la metteur en scène Manon Savary pour la pièce Albertine Sarrazin. Albertine Sarrazin, au Théâtre des Déchargeurs jusqu'au 19 décembre.

programmation musicale

Charlie Winston

Kick the bucket ### Agnès Jaoui

L'année à l'envers ### David Mc Neil

Les photos de Doisneau ### liens

Théâtre des Déchargeurs

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.