Nul n’ignore que ce sont les célèbrissimes frères Lumière qui ont, un soir de mars 1895, au sous-sol du Grand Café, donné à voir, à un public ravi mais apeuré, les premières images animées de leur cinématographe. Mais le train aurait sûrement raté la gare de La Ciotat si, depuis plus de deux siècles, des savants, des illuminés, des poètes, des scientifiques, des rêveurs n’avaient aligné des calculs, confectionné des objets bizarres, inventé des bricolages improbables pour que des images apparemment animées jaillissent d’une boîte à biscuits vide transformée en lanterne magique. Inventeurs les frères Lumière ? Ou plutôt héritiers décisifs d’une longue lignée de professeurs Tournesol ?

Vivement le cinéma
Vivement le cinéma © Jérôme Prieur

Jérôme Prieur réalise des films comme il écrit ses livres, avec le même talent, la même attention portée aux nuances, le même goût pour la présence ténue des fantômes et l’analyse de la pensée magique à travers les âges. Il nous a ainsi rendus plus proches Proust et Jésus. Passionné de cinéma, il revient aujourd’hui sur ses origines, dans un merveilleux petit film, plein d’archives superbes, d’animations poétiques et d’histoires étonnantes, intitulé « Vivement le cinéma », déjà sorti en DVD et qui sera diffusé sur Arte le lundi 26 décembre à 22H20. Il en a écrit les textes, que dit fort bien Grégory Gadebois, de la Comédie Française, et c’est Marc Olivier Dupin qui en a composé la musique.

Le reportage de Martine Abat :

Rencontre avec Séverine Waemere de la Fondation Technicolor et Gilles Duval, de la Fondation Groupama Gan pour le cinéma qui ont restauré "Le voyage dans le lune" de Georges Méliès tourné en 1902. Ils publient aussi La couleur retrouvée du voyage dans la Lune de Georges Méliès aux éditions Capricci.

Le voyage dans la lune
Le voyage dans la lune © Radio France / Geroges Méliès

Georges Méliès s’empare dès le début des outils qui se cherchent encore au cinéma, puisque dès 1896, un an après avoir assisté à la projection des frères Lumière, il tourne un premier film. Le voyage dans la Lune qui ressort aujourd’hui en salles est lui tourné en 1902. Il dure 16’. Et à l’époque il fait le tour du monde, il est vu partout.

On y voit une assemblée de savants décider de faire le voyage vers la lune, construire une fusée, décoller puis explorer la lune dont les habitants, les Sélènes, très hostiles veulent les chasser. Ce film conçu en couleurs avait été perdu pendant près de 100 ans puisque ce n’est qu’en 2003 qu’il a été retrouvé à la cinémathèque de Barcelone dans un fonds légué par un collectionneur anonyme. Il était dans un état désespéré, la pellicule devenue un bloc durci, compact. Il va falloir alors décoller les images une par une puis les numériser. Cela va coûter beaucoup d’argent, 500 000 euros, financés par deux Fondations, la Fondation Technicolor pour le Patrimoine du Cinéma, et la Fondation Groupama Gan pour le cinéma, dont j’ai rencontré les délégués Généraux, Sabine Wemaere et Gilles Duval.

La programmation musicale :

- Brigitte, Big Bang (au mays des condides)

- Rover, Aqualast

- Charles Trénet, Moi j'aime le Music Hall

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.