Comment trouver les mots ? ou même simplement des mots pour dire ce vide, cette rage, cette douleur qui creusent en nous depuis le carnage de ce matin.

Dire aussi l’incompréhension, la sidération qu’il se soit trouvé des Français, comme cela semble être le cas, pour tuer ainsi, de sang froid, des hommes désarmés au nom d’une idéologie dévoyée.

Des tueurs qui ont, comme nous, grandi dans ce pays certes imparfait, où les injustices et les inégalités sont bien trop fortes. Mais où chacun peut penser, lire, parler, manifester, voter, protester, rêver et se promener comme il l’entend. Et dans lequel la liberté de culte est entière.

Les morts étaient nos amis, nos confrères. Mais ce n’est pas cette proximité qui amplifie notre peine.

C’est ce qu’ils représentaient, qui nous est commun, et que les fanatiques veulent tuer : le droit de penser autrement, le droit de rire sans tabou, le droit de parler et d’écrire au risque de déranger les certitudes des autres.

Cela s’appelle pour nous la liberté de la presse, et pour tous la liberté d’opinion.

Et si celle-ci venait à être bridée, la vie de chacun en serait profondément altérée.

La France s’est longtemps enorgueillit, au contraire d’autres pays européens, d’avoir choisi l’intégration plutôt que le communautarisme.

Aujourd’hui c’est le modèle républicain qui vacille. Il va falloir être sacrément intelligent, sacrément audacieux et sacrément courageux pour résister au vent mauvais.

Hannah Arendt nous l’a dit et répété : penser est dangereux, ne pas penser est plus dangereux encore.

Ce soir avec la philosophe Cynthia Fleury, essayons de penser pour alléger notre peine et entrevoir un lendemain possible.

Livres

Cynthia Fleury- La fin du courage : la reconquête d'une vertu démocratique
Cynthia Fleury- La fin du courage : la reconquête d'une vertu démocratique © Livre Poche / Cynthia Fleury

Cynthia Fleury -La fin du courage : la reconquête d'une vertu démocratique

éditions Livre Poche - 2011

On ne vit qu'une fois  On ne vit qu'une fois-Patrick Pelloux-préface de Charb- postface de Cynthia Fleury
On ne vit qu'une fois On ne vit qu'une fois-Patrick Pelloux-préface de Charb- postface de Cynthia Fleury © Le Cherche Midi / Patrick Pelloux

__

Patrick Pelloux -On ne vit qu'une fois - préface de Charb - postface de Cynthia Fleury

éditions Le Cherche Midi -2014

Programmation musicale exceptionnelle

-_ HAENDEL: Alexander Balus : Convey me to some peaceful shore_ - Album "Between heaven and earth "

Sandrine Piau, soprano - Stefano Montanari , chef d'orchestre et l'Orchestre Accademia Bizantinae

Label : Naïve 2009

  • Claude CHALHOUB : Gnossienne -Satie __

Label : Teldec Classics 2001__

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.