[scald=9243:sdl_editor_representation]Cinq toiles de Rembrandt jamais vues en France, des eaux-fortes du maître de Leyde sorties des collections du Louvre, l'édition originale de l'Ethique de Spinoza, au total 190 pièces, tableaux, gravures, manuscrits, objets, qui toutes nous racontent une histoire pasionnante, celle de la rencontre rare et fructueuse entre chrétiens et juifs au siècle d'Or à Amsterdam. Jusqu'au 1er juillet au Musée d'Art et d'Histoire du judaïsme à Paris, une exposition exceptionnelle est à voir autour de "Rembrandt et la Nouvelle Jérusalem". Pas seulement l'occasion de contempler des chefs d'oeuvres venus du musée de Saint Pétersbourg, du Texas ou de Berlin, ici rassemblés, mais l'opportunité de s'attarder sur ce qui fut un moment particulièrement fécond de l'histoire artistique, spirituelle et humaine, un siècle avant la Révolution Française, alors que le monde ancien cédait la place à une ère nouvelle. Laurence Sigal est la directrice du Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme.Caroline Ostermann : rencontre avec des visiteurs dans l'exposition.

liens

Rembrandt au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.