Avec son implacable humour british, Ken Loach nous donne, dans une formule lapidaire, l'explication des rapports passionnels entre réalisateurs et critiques de cinéma : c'est l'histoire d'un lampadaire et d'un chien qui en a besoin pour lever la patte. Pas gentil gentil... François Truffaut, qui avait été l'une des plumes les plus acerbes des Cahiers du Cinéma, reconnaissait plus tard, une fois passé de l'autre côté de la caméra, qu'il était aussi difficile de faire un mauvais film qu'un bon. Et donc aussi douloureux pour son auteur de supporter les critiques. Maria de Medeiros, qui baigne dans le cinéma depuis sa quinzième année, y a été successivement et en même temps actrice, scénariste, monteuse et réalisatrice. C'est donc en témpoin engagé qu'elle a eu l'envie, un tantinet perverse, de fire s'exprimer, jamais ensemble mais dans des canaux parallèles, critiques et cinéastes sur ce qui les oppose et ce qui parfois peut les réunir, à savoir l'amour passion du cinéma. Son film "Je t'aime... moi non plus" sortira après demain, mercredi 9 mai sur les écrans. Très instructif et souvent savoureux.

Sophie Joubert : montage d'extrait du Masque et la plume entre 1968 et 1998. On peut trouver un livre intitulé "Le masque et la plume" incluant un CD audio aux éditions Les arènes.

programmation musicale

Maria de Medeiros

Ela faz cinema ### Jil Caplan

De toutes petites choses

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.