Pour sa création chorégraphique « Vertical Road » avec huit danseurs de la Akram Khan Company Musique de Nitin Sawhney Théâtre de la Ville jusqu’au 13 mars.

Avec Sylvie Guilhem, avec Sidi Larbi Cherkaoui, avec Juliette Binoche, le danseur et chorégraphe anglais Akram Khan s’est lancé à chaque fois avec fougue et curiosité dans des univers inconnus. Car c’est cela qui le fait avancer depuis toujours : la découverte de l’autre, de ses pensées, de ses rêveries, de ses croyances. Solidement ancré dans la danse kathak, l’une des six danses classiques de l’Inde à laquelle il s’initie dès l’âge de sept ans, Akram Khan étudiera ensuite la danse contemporaine en Angleterre puis à Bruxelles avec Teresa de Keersmaeker.

Tantôt avec sa compagnie, créée en 2000, tantôt seul, en duo, ou avec des compagnies étrangères, comme le ballet national de Chine, Akram Khan électrise les scènes à travers le monde. Le voici de retour au Théâtre de la Ville à Paris et jusqu’au 13 mars avec sa dernière création, « Vertical Road », avec huit danseurs venus d’Asie, d’Europe et du Proche Orient. Spectacle onirique et vibrant d’une énergie tellurique, qui se déploie en ondes successives, certaines comme suspendues dans le temps, d’autres d’une rapidité vertigineuse. La musique de Nitin Sawhney nous plongeant dans une sorte de transe chamanique. Akram Khan est ce soir l’invité de l’Humeur Vagabonde. Ses propos seront interprétés par notre ami Xavier Combe.

reportage

Baptiste Etchegaray : Le chorégraphe Philippe Ménard dirige des ateliers de danse chaque mardi au Théâtre de Châtillon, destinés à des amateurs, jeunes adultes et seniors. Objectif : la création d'un spectacle fin mai ("Memory") qui mêle les générations, et fait la part belle à l'improvisation, à l'innocence des corps de ceux qui n'ont jamais dansé. Reportage de Baptiste Etchegaray

Les liens

Le Théâtre de Chatillon

Les références
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.