Depuis 28 ans maintenant, Stéphane Heuet dédie sa vie à un projet titanesque : l’adaptation en bande dessinée d'"A la recherche du temps perdu" et c'est une très grande réussite !

Portrait de l'écrivain Marcel Proust.
Portrait de l'écrivain Marcel Proust. © Getty / Print Collector

Faut-il avoir peur des livres ? Les régimes autoritaires, les adeptes de l’orthodoxie religieuse et les moralistes frileux ont, de tout temps, répondu "oui". Mais c’est de l’absence de livres dont nous devons, bien sûr, avoir le plus peur. Que serions nous aujourd’hui si nous n’avions avec délice, avidité et joie plongé dans ces lectures d’enfance, puis d’adolescence, qui nous ont donné le goût des autres, appris la tolérance, et, surtout, enseigné l’importance du temps ? Celui, rythmé par le froissement des pages, qui nous pousse à la rêverie, à la réflexion, au souvenir. Les livres, vous le savez, nous forgent des défenses pour affronter l’absurdité du monde.

"À la recherche du temps perdu - intégrale. Du côté de chez Swann" de Stéphane Heuet
"À la recherche du temps perdu - intégrale. Du côté de chez Swann" de Stéphane Heuet / Delcourt

Grand proustien et professeur au Collège de France, Antoine Compagnon admet sans barguigner qu’entrer dans A La Recherche du Temps Perdu n’est pas chose facile. Et nombreux sont les lecteurs émérites de La Recherche qui avouent avoir dû y revenir plusieurs fois. Comme s’il fallait que la musique si particulière de ces phrases entre en résonance avec notre propre musique intérieure. Comme lors d’une rencontre amoureuse. Stéphane Hueut fut un temps marin, et pendant longtemps il détesta Proust. Mais un jour, revenu sur la terre ferme, ses yeux se sont ouverts. Et puisqu’il a un joli talent de dessinateur, c’est en BD qu’il lui a rendu hommage. Le 7ème tome de sa Recherche dessinée vient de paraître chez Delcourt.

Les extraits sonores :

Antoine Compagnon : "Les gens ont raison d’avoir peur de La recherche, car on ressort autre de sa lecture."

UN ETE AVEC PROUST. Antoine Compagnon, lecteur de Proust (01/07/2013, Laura el Makki) 

Pierre Alechinsky : Comment il a commencé à dessiner dans les marges d'Un amour de Swann

Il explique son travail d'ornementation (Carnet nomade, 05/10/2013)

Lecture de 2 extraits d'A l'ombre des jeunes filles en fleurs - CD Editions Theleme

Jean -Yves Tadié : "Il y a tout dans La Recherche, et notamment le problème du temps. Ce qui fait la force de Proust, c'est son interrogation, il ne nous impose pas de solutions ou l'absence de solutions, il interroge" L'HEURE BLEUE - 23 décembre 2019

La programmation musicale :

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.