Derrière les engagements souvent outranciers qu’il juge nécessaires eu égard à sa célébrité, un autre Sartre évoque devant quelques rares intimes, le plus souvent des femmes, sa lassitude de la politique et son dégoût de certains de ses écrits.

Portrait du philosophe François Noudelmann.
Portrait du philosophe François Noudelmann. © Francesca Mantovani/Editions Gallimard

A 67 ans Jean-Paul Sartre n’en a pas encore fini avec sa culpabilité d’enfant de la bourgeoisie ni avec son malaise d’écrivain élitiste, comme il se définit lui-même ici, alors qu’il se veut pleinement engagé aux côtés de tous les damnés de la terre. 

Cette culpabilité va être, en fait, l’un des ressorts essentiels de sa vie publique, l’une des clés qui permet de comprendre certaines de ses prises de position parmi les plus virulentes, sur les pays communistes, sur la décolonisation, sur le terrorisme des années post 68. Mais, derrière ses engagements, souvent outranciers, qu’il juge nécessaires eu égard à sa célébrité, un autre Sartre évoque devant quelques rares intimes, le plus souvent des femmes, sa lassitude de la politique et son dégoût de certains de ses écrits.

François Noudelmann revendique son admiration pour l’auteur de Qu’est ce que la littérature ? et L’Idiot de la famille. Sartrien donc, mais sans que cette amitié philosophique ne lui interdise, comme à tant de membres de cette tribu très susceptible, d’aller chercher par delà les écrits officiels, ce qui nous permet d’appréhender plus finement l’homme Sartre. Sa rencontre et son travail avec Arlette Elkaïm, devenue en 1964 la fille adoptive de l’écrivain, lui ont permis d’enregistrer une formidable série pour France Culture diffusée en 2013. Dans son précédent livre  Le toucher des philosophes , publié en 2008, il nous avait déjà raconté le Sartre musicien. 

Aujourd’hui il publie  Un tout autre Sartre chez Gallimard, portrait pointu et délicat d’un homme qui, sa vie durant, tenta de concilier son goût pour la légèreté avec ce qu’il pensait être son devoir d’écrivain engagé.

Vient de paraitre également :

Situations, tome VI  de Jean-Paul Sartre dans une Nouvelle édition revue et augmentée par Georges Barrère, Mauricette Berne, François Noudelmann, Annie Sornaga (Gallimard ) 

Pour aller plus loin

Réécouter Jean-Paul Sartre, autoportrait à 70 ans,  premier volet d'une série de 10, produite par Michel Contat, un entretien réalisé en 1975 et diffusé pour la première fois sur France Culture en  octobre 2001 dans "Les chemins de la connaissance"

Les 5 entretiens de François Noudelmann avec Arlette Elkaïm- Sartre diffusés sur France Culture  dans l'émission "A voix Nue"  en 2013  sont  à écouter ICI 

Acheter des livres pendant le confinement ? 

Voici 12 alternatives à Amazon!

L'Humeur Vagabonde vous recommande chaudement pendant le confinement:

Les directs du Théâtre de la Ville :Il s’agit de représentations de théâtre, de danse et de musique jouées ou de répétitions, de débats et rencontres, filmés sans public dans les différentes salles du Théâtre de la Ville et diffusés en direct.

Ce soir jeudi 12 novembre  à 19H : "Je ne suis plus inquiet", texte, jeu et mise en scène  de Scali Delpeyrat

Toute la programmation des directs du Théâtre de la ville est à retrouver ICI 

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.