Pour son livre « Cartes postales de l’enfer » aux éditions Phoebus VS Naipaul, est prix Nobel de littérature. Son frère, Shiva, écrivait également. Son neveu, Neil Bissoondath, a publié son premier roman à 32 ans, et n’a plus cessé depuis. Nés à Trinidad, aux Antilles ex britanniques, dans la communauté indienne installée depuis le XIXè siècle, c’est depuis l’ailleurs où ils ont décidé de vivre, Angleterre pour les uns, Canada pour l’autre, qu’ils ont trouvé leur liberté, leur voix, leurs personnages, leur matériau d’écrivain. Ce fut un long voyage dit Naipaul. Le seul qui vaille la peine ajouterait surement Neil Bissoondath. Son premier livre, « Retour à Casaquemada » fut, en 1988, un choc pour tous ceux qui connaissent les Antilles et rêvent à une émancipation bénéfique aux peuples qui s’y côtoient. Depuis, Neil Bissoondath poursuit en romancier sa charge talentueuse et féroce contre les particularismes étouffants et le politiquement correct qui les exalte. Avec aussi, en 1995, un essai « le marché aux illusions » qui a provoqué un débat violent au Canada comme en France. C’est avec un nouveau roman, « Cartes postales de l’enfer » publié chez Phoebus qu’il revient aujourd’hui. Ou l’impossible amour entre Sumintra, jeune canadienne délurée que ses parents indiens entendent marier comme il le faut, et Alec qui, pour réussir sa vie professionnelle, s’est enfermé dans un mensonge impossible à révéler. Le secret qui leur a assuré la liberté devient alors pour eux une prison mortelle.

Judith Soussan : Secrets de plume, secrets de plomb, secrets qui protègent ou qui emmurent... puisqu'il s'agit de secrets, comment (pourquoi) en parler? mais un secret n'a-t-il pas vocation à être révélé? ne serait-il caché aux uns que pour être mieux divulgué aux autres? Une pêche aux secrets auprès de Matteo, Nicolas, Robinson et Lelio...

programmation musicale

Arthur H

Luna Park ### Bill Withers

ain't no sunshine when she's gone ### Geoffrey Gurrumul Yunupingo

Wiathul

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.