photo_reportage
photo_reportage © Radio France
pour _Carnet d’adresses_ (Gallimard/L’un et L’autre) et _Répertoire des domiciles parisiens de quelques personnages fictifs de la littérature_ (Editions La Pionnière). Croire très fort qu’il y a en effet un chemin vers ce qu’on appelle le passé, et qu’il suffit parfois, pour y être admis, d’ouvrir la porte d’un vieux café, ou alors de se planter sur un trottoir en levant les yeux vers la fenêtre qui fut celle, dans l’Education Sentimentale, de Marie Arnoux, n’est ce pas cela, au fond, qu’on appelle l’amour de la littérature ? Car, sans les livres, notre vie ne serait que ce qu’elle est, et, franchement, elle manquerait parfois singulièrement de sel. Didier Blonde est à l’évidence un homme de qualités : il vénère « Aimé de son concierge », de l’estimable Eugène Chavette, paru en 1887, et il est membre de l’association des amis d’Arsène Lupin ainsi que de la société des amis de Fantômas, dont il a d'ailleurs répertorié un à un les innombrables domiciles. Et, comme Modiano, il pratique l’éternel retour dans les univers que les écrivains lui ont ouverts. Il publie, dans la merveilleuse collection de JB Pontalis, L’un et L’autre, chez Gallimard où trois de ses précédents ouvrages sont déjà parus, un « Carnet d’adresses » qui nous fait l’accompagner dans ses déambulations littéraires où se glissent ses propres souvenirs. Et, aux éditions La Pionnière, sort en même temps un « Répertoire des domiciles parisiens de quelques personnages fictifs de la littérature », complément indispensable du précédent. Didier Blonde est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde. Avec les voix de Patrick Modiano, Pierre-Marc de Biasi, Georges Perec et Louis Aragon (archives INA). ### **reportage** Reportage de Lucie Akoun. Visite de l'exposition permanente à la Villa Noailles de Hyères en compagnie des trois commissaires : Raphaèle Billé, Stéphane Boudin-Lestienne et Alexandre Mare. "Marie-Laure et Charles de Noailles, une vie de mécènes" rend hommage à l'extraordinaire mécénat qu'ils ont mené de 1923 à 1970. La villa est ouverte tous les jours sauf les lundis, mardis et jours fériés, de 13h à 18h. Nocture le vendredi de 15h à 20h. ### **oeuvre(s)** - _Carnet d'adresses_ De Didier Blonde - _Répertoire des domiciles parisiens de quelques personnages fictifs de la littérature_ De Didier Blonde ## Les liens [Le site de villanoailles-hyeres](http://www.villanoailles-hyeres.com)
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.