Pour un pianiste, inévitablement, il vient un jour où il faut se confronter pour de vrai à Bach, divinité tutélaire guettant l’impétrant maladroit du haut de sa montagne sacrée. Exactement comme les alpinistes de haut niveau, course après course, se rapprochent inexorablement de l’Annapurna, de ses sommets lointains et de ses précipices sournois, sans pitié pour l’imprudent.

Racha Arodaky
Racha Arodaky © Radio France

Son élève, Racha Arodaky, n’aura pas attendu si longtemps. Après Scarlatti et Haendel récemment, son cinquième disque gravé depuis 2001 est un Bach. Sur son label Air Note, et toujours grâce à des soutiens de fans via Facebook, elle a enregistré en cinq jours, à l’église luthérienne du Bon Secours à Paris les trois premières partitas du cantor de Leipzig, ainsi que quatre autres pièces, comme autant de « respirations » entre ces sommets musicaux. C’est un Bach plus humain, un peu fragile, infiniment proche qu’elle nous fait entendre grâce à son toucher subtil et sensuel. Le 4 février prochain, elle sera à la salle Wagram à Paris en concert.

Le reportage de Vinciane Haudebourg :

Le pianiste aux 50 doigts ", spectacle musical de Pascal Amoyel. Pascal Amoyel débute le spectacle dans son propre rôle, se glisse dans la peau de György Cziffra, replonge dans sa première rencontre avec le maître à l’âge de 13 ans et entraine le spectateur dans la vie incroyable de ce légendaire pianiste hongrois, des bidonvilles de Budapest où il est né, des camps russes où il a séjourné jusqu'aux plus grandes salles de concert. Pascal Amoyel, « actuellement considéré comme l’un de ses héritiers spirituels », a compté parmi les rares élèves de Cziffra. Il lui rend ici un vibrant hommage. Au théatre du Ranelagh, Paris jusqu'au 31 décembre

Pascal Amoyel
Pascal Amoyel © Radio France

La programmation musicale :

- Racha Arodaky, Bach : Partita n°3 en La mineur BWV 827 - Allemande

- Racha Arodaky, Bach :Partita n°2 en Do mineur BWV 826 - Sinfonia

- Racha Arodaky, Bach : Partita n° 1 en Si bémol majeur BWV 825 - Prélude

- Racha Arodaky, Bach : transcription par A. Cortor du concerto en Fa Mineur BWV 1056 Extrait Arioso

- Racha Arodaky, Bach : extrait du Magnificat

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.