Presque tout oppose Jorge Semprun, l’enfant de la grande bourgeoisie madrilène qui parle couramment trois langues, et Ivo Livi, dit Yves Montand, le fils d’immigré qui a quitté l’école à 12 ans. Lorsqu’ils se rencontrent, au début des années 60, nait une profonde amitié nourrie de leurs histoires respectives

L’écrivain, scénariste et homme politique, Jorge Semprun et le chanteur et acteur Yves Montand dans l’émission de télévision "Apostrophes" (1986).
L’écrivain, scénariste et homme politique, Jorge Semprun et le chanteur et acteur Yves Montand dans l’émission de télévision "Apostrophes" (1986). © Getty / JACQUES MORELL / Sygma

La voix chaude, éraillée, de Simone Signoret, où la sincérité et l’intelligence cohabitent avec le rire et aussi la colère, jamais très loin quand elle répond aux journalistes. Une voix si familière à ceux qui ont eu 20 ans au siècle précédent, une voix qui manque terriblement en ces temps de ni gauche ni droite. Avant de rencontrer Casque d’or, Yves Montand chantait déjà magnifiquement. Mais avec elle il a su aussi parler pour s’engager, ce qu’il avait évité de faire jusque là, exclusivement préoccupé par sa carrière. Très vite, autour du couple star, les amis partageant les mêmes convictions s’agrègent, qui partageront aussi à la fin des années 50 les mêmes désillusions. Auprès de Montand, pour ses grands films politiques, -Z, La guerre est finie, L’Aveu-, un même homme a signé les scénarios. Jorge Semprun, qui était devenu écrivain après la Résistance, la Déportation et la vie de clandestin pour le Parti Communiste espagnol sous la dictature franquiste. 

Deux vies riches en péripéties, pour Semprun faite d’engagement et d’héroïsme, pour Montand mélange de panache et du remords d’être passé entre les gouttes là où son ami avait payé si cher ses convictions. Deux vies romanesques, à coup sûr. Et c’est d’ailleurs ainsi qu’a choisi de les raconter Patrick Rotman, qui fut leur ami, dans un livre passionnant, « Ivo et Jorge », paru chez Grasset. Historien, auteur et réalisateur, notamment de plusieurs documentaires marquants sur la guerre, le communisme, le goulag, ainsi que d’un film avec Bertrand Tavernier sur les appelés de la guerre d’Algérie, Patrick Rotman livre ici un portrait intime de ces deux hommes que tout dans leurs origines et leur choix de vie séparait, et qui se sont trouvés et reconnus, ayant, chacun à leur façon, tenté de faire ce qu’il fallait pour demeurer en accord avec leur foi de jeunesse. 

Avec les voix de Simone Signoret, Yves Montand et Jorge Semprun (Archives INA) 

A lire

Ivo et Jorge ,de Patrick Rotman paru chez Grasset

L'Humeur Vagabonde vous recommande chaleureusement 

La semaine dernière Leslie Kaplan était venue évoquer son livre "Le monde et son contraire" , la pièce, "Le monde et son contraire" est mise en scène par Elise Vigier aux Plateaux Sauvages  à Paris  du 21 juin au 3 juillet

Toutes infos sont à retrouver ICI 

A voir également 

Vendredi 14 mai à 20h50 sur France 5,  la captation du spectacle Italienne Scène et Orchestre, de Jean-François Sivadier

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés