photo_reportage
photo_reportage © Radio France
Pour « l’Ecologie en bas de chez moi » P.O.L. Dieu du ciel ! Qui donc ose parler ainsi de notre nouveau messie et critiquer aussi méchamment notre nouvelle religion ? Et moi-même, comment puis-je consacrer une heure d’antenne à quelqu’un, fut-il un écrivain ayant bénéficié de critiques flatteuses pour ses précédents livres, qui avoue ne pas toujours utiliser à bon escient les bacs de tri sélectif ? Inutile de m’inonder de mails vengeurs, je vais l’avouer d’entrée de jeu : j’ai invité Iegor Gran, auteur de « l’écologie en bas de chez moi » paru chez P.O.L., parce que nous sommes le 8 mars. Et que le 8 mars je suis toujours de très mauvaise humeur. Il m’était donc assez agréable d’inviter, en ce jour de l’année dédié aux femmes, un homme qui, page 37 de ce livre, raconte qu’il a relevé sur la 4è de couverture d’un ouvrage intitulé « Ecologie, quand les femmes comptent », les phrases suivantes : « la pertinence écologique de la vision féminine du monde est-elle encore à prouver ? Les femmes s’attachent à retisser le monde pour qu’il reste un lieu d’accueil pour les générations futures. Ce livre est un regard sur leur savoir-faire sans lequel l’écologie resterait à inventer ». Et Iegor Gran écrit : « seule ma radinerie m’empêche de l’acheter sur le champ et de l’offrir à Elisabeth, mon objet sexuel ». Il était donc l’invité idéal pour cette Humeur Vagabonde dédiée aux femmes qui n’aiment pas le 8 mars. ### **reportage** Si comme Iegor Gran le prétend, l’écologie est une nouvelle foi, le magasin bio en serait sans doute l’église. Il y en a de plus en plus qui quadrillent le territoire… Visite avec une convertie (radicale), du plus ancien de ces sanctuaires à Paris : le biocoop du canal de l’Ourcq. Il existe depuis 1995… Les clients s’y arrêtent en moyenne une heure, le temps de choisir, de peser, d’emballer leurs fruits et légumes, le temps de lire les étiquettes et de sociabiliser… Un reportage de Caroline Gillet.
Les références
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.