Pour « La Protestation. 23 Août 1942 » aux éditions Nicolas Eybalin

Le dimanche 23 août 1942, dans toutes les églises et chapelles du diocèse de Toulouse, les curés montent en chaire avec, à la main, la lettre pastorale que leur archevêque leur a demandé de lire, sans commentaire ni changement. Première protestation publique et officielle d’un prélat contre la politique antisémite de Vichy et la livraison des juifs à l’occupant nazi, cette lettre de Monseigneur Saliège encouragea les catholiques à rejoindre ou aider la Résistance, et permit notamment aux réseaux de sauvetage des enfants de trouver asile dans nombre d’établissements religieux.

L’écrivain et scénariste toulousain Yves Belaubre consacre un livre documenté et vivant à ce prélat auvergnat, alors à demi paralysé, dont l’ascendant et le courage ont permis à l’Eglise de sauver un honneur bien compromis dans la collaboration par beaucoup d’autres dignitaires catholiques. Autour de Jules-Géraud Saliège s’agrègent alors quelques belles personnalités de curés résistants, de femmes tentant d’apporter de l’aide aux internés des camps de Noé et du Récébédou, de réfugiés anti nazis et d’intellectuels français repliés en zone non occupée. « La protestation, 23 août 1942 » est parue aux éditions Nicolas Eybalin.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.