pour son livre Nos disparustraduit par Marc Amfrevilleet publié au Seuil

Tim Gautreaux - Nos disparus
Tim Gautreaux - Nos disparus © Seuil / Tim Gautreaux

Sam Simoneaux a été surnommé Lucky à son retour chez lui, car il a débarqué sur le sol français le 11 novembre 1918.

Mais les quelques mois qu’il a passés en Argonne à déminer à la hâte les champs de bataille l’ont empli de visions d’horreur et de scènes terribles qui le hantent encore.

Devenu responsable d’étage dans un grand magasin de la Nouvelle Orléans il peut enfin songer à tourner la page et fonder une famille, lui qui a perdu la sienne, massacrée par une bande de hors la loi lorsqu’il était bébé.

Mais un jour une petite fille est enlevée, quasiment sous ses yeux et, considéré comme responsable, il est licencié.

Rongé de remords, résolu à réparer sa faute, il s’engage sur un vieux bateau à aubes, devenu dancing et tripot flottant, qui sillonne le Mississippi , sur la piste du gang qui se livre à ce trafic d’enfants.

En 1920, la Frontière n’existe plus à l’Ouest. Mais, tout au long du Mississippi, la civilisation peine toujours à s’imposer. Dans une nature sauvage, hostile, des miséreux, armés jusqu’aux dents, ne reconnaissent aucune loi, aucune autorité. Seuls les plus forts survivent. Le passage des bateaux à aube, sur lesquels on peut boire, danser et se battre, offre la seule occasion de se distraire.

Sam, durant ce voyage initiatique, va en apprendre beaucoup sur les humains et sur lui-même.

Nos disparu s, superbement traduit par Marc Amfreville, est un magnifique roman signé par un louisianais de souche, descendant de cajuns, Tim Gautreaux . Roman épique, bien sûr, dont les personnages et les rebondissements tiennent en haleine jusqu’à la dernière page, mais aussi belle réflexion sur ce qui nous constitue, et ce qu’il nous faut laisser mourir en nous pour avancer.

Tim Gautreaux est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde . Xavier Combe sera notre interprète.

Tim Gautreaux sera présent au Festival America le 12 septembre :

http://www.festival-america.org/

Festival America
Festival America © Festival America / Festival America

Le reportage de Léa Minod

William et Angela étaient amarrés au port de plaisance de Sète.

William et Angela sur le Mary C. - port de Sète
William et Angela sur le Mary C. - port de Sète © Léa Minod

Quelques jours d’escale, le temps de renverser leur mât pour pouvoir remonter le canal du midi.

Un petit voilier de bois, que William a construit de ses mains, pendant cinq ans, soir et weekend compris, délaissant un peu sa famille pour l’occasion.

Un voilier mille fois plus petit que l'Ambassador, le grand bateau ronflant de vapeur qui remonte le Mississippi dans le roman de Tim Gautreaux.

Cela fait plus de 10 ans qu’ils ont quitté l’Angleterre. Et qu’ils naviguent de port en port, dans la Méditerranée, lui et elle, en tête à tête.

Une vie sur l’eau, qu’ils ont accepté de nous faire partager, le temps d’une tasse de thé.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.