pour l'exposition Le musée de l'imaginaire d'Henri Langlois , à la Cinémathèque française jusqu'au 3 août

Cinémathèque-Henri Langlois
Cinémathèque-Henri Langlois © Cinémathèque française / Cinémathèque française
Tout le monde n’a pas oublié que Mai 68 a commencé en février, trois mois avant la première barricade. Très exactement le 9 février 1968, lorsque le conseil d’administration de la Cinémathèque française décide de nommer, à la place d’**Henri Langlois** , son fondateur, un certain Pierre Barbin au poste de directeur. Un comité de défense du cinéma se crée immédiatement à l’initiative de François Truffaut et de Jean Renoir, et leur texte de soutien à Langlois sera signé par tous les plus grands réalisateurs de la planète. Dans la rue, dès le 14 février, on verra des CRS matraquer acteurs et réalisateurs célèbres sous l’œil des photographes de la presse internationale. Agacé, le général De Gaulle apostrophe André Malraux : « _Mais qui est donc ce Monsieur Langlois ?_ » Simplement celui à qui la France, puis les autres grandes nations, doivent la préservation et la promotion des chefs d’œuvre du cinéma depuis ses débuts. Henri Langlois sera réintégré à la tête de la cinémathèque le 22 avril. Il y restera jusqu’à sa mort, le 13 janvier 1977. **La Cinémathèque française** , qui a connu depuis ses débuts en 1936 de nombreuses adresses, est installée, depuis 2005, dans un superbe bâtiment bâti en 1993 par Franck Gehry au 51 de la rue de Bercy à Paris. Son fonds, de 40 000 films, provient pour sa plus grande part de l’héritage Langlois qui aurait eu 100 ans cette année. C’était évidemment l’occasion de consacrer une superbe et foisonnante exposition à ce " Monsieur Cinéma" que vénèrent tous les amoureux du 7ème art partout dans le monde. Amis des artistes et aussi collectionneur, Henri Langlois a accumulé pour son musée du cinéma des objets, des maquettes, des dessins, des photos, des écrits, surréalistes, poétiques et charmants. Et un livre qui vient de paraître chez Flammarion, nous fait découvrir ses _Ecrits de cinéma_ passionnants. Cette exposition, intitulée _**Le musée imaginaire d’Henri Langlois**_ s’est ouverte aujourd’hui et elle se poursuivra jusqu’au 3 août à la Cinémathèque française. **Son président Costa Gavras, et son directeur général Serge Toubiana sont, ce soir, les invités de l_’Humeur Vagabonde_ .**
Le musée imaginaire d'Henri Langlois - catalogue expo Cinémathèqe
Le musée imaginaire d'Henri Langlois - catalogue expo Cinémathèqe © Arts Flammarion / Cinémathèque française
Première monographie illustrée sur Henri Langlois publiée chez Arts Flammarion, à l'occasion de l'exposition _**Le musée imaginaire d’Henri Langlois**_ à la Cinémathèque française. (2014)
Ecrits de cinema d'Henri Langlois
Ecrits de cinema d'Henri Langlois © Flammarion - Cinémathèque Française / Bernard Benoliel, Bernard Eisenschitz
Anthologie complète des **_écrits critiques_ d'Henri Langlois consacrés au cinéma** , depuis ses carnets de jeunesse jusqu'à son histoire du cinéma rédigée dans les années 1950.Editeur, Flammarion, Cinémathèque française (2014) ### Les archives de l'INA sont recueillies par Claire Teisseire
"Le fantôme d'Henri Langlois" de Jacques Richard
"Le fantôme d'Henri Langlois" de Jacques Richard © Eurozoom / Jacques Richard
Ainsi que des extraits du DVD _**Le fantôme d’Henri Langlois,**_ film réalisé en 2004 par le dernier assistant de Langlois, **Jacques Richard** ## Evénement(s) lié(s) [Henri Langlois, une histoire d'amour du cinéma](/evenement-henri-langlois-une-histoire-damour-du-cinema)
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.