[scald=11607:sdl_editor_representation]« Je vous promets de revenir » 1940-1945, le dernier combat de Léon Blum Laffont En mai 1945, Léon Blum vient de rentrer de captivité. Il était détenu en bordure du camp de Buchenwald depuis 1943, après ses trois années d’enfermement en France et son procès à Riom. Il s’y était marié avec Jeanne Reichenbach qui l’avait rejoint, décidée à partager le destin de l’homme qu’elle aimait depuis des années. L’ex président du Conseil du Front Populaire a alors 78 ans. Jeanne en a 45. Pour tous les deux c’est leur troisième mariage. Ces cinq années de prison n’ont pu venir à bout du vieux socialiste. Son procès, qu’il a mené lui-même, a tourné à la mise en accusation de ses accusateurs. Epuisé physiquement, il n’a jamais renoncé à la lutte, à l’écriture, à la résistance, ni même à l’amour. Ce dernier combat, Dominique Missika le relate dans un livre passionnant, bourré de documents et de témoignages inédits. « Je vous promets de revenir » est paru chez Robert Laffont.Grégoire Louis : Rencontre avec Frédéric Cépède, de L’Office Universitaire de Recherche Socialiste, puis de Jean Daladier, fils d’Edouard Daladier. Référence : Le Journal de captivité, d’Edouard Daladier, préfacé par Jean Daladier, paru chez Calmann-Levy

programmation musicale

Piers Faccini

The wind that blows ### Léo Ferré

Est-ce ainsi que les hommes vivent ### Jane Birkin

Madame

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.