Yves Beaunesne met en scène "Dommage qu'elle soit une putain"de John Ford au théatre des Quartiers d'Ivry jusqu'au 3 décembre Une jeune homme, une jeune fille , beaux comme les anges, qui s'aiment alors qu'autour d'eux tout se ligue pour les séparer, un amour interdit qui se terminera dans le sang.Ecrite en 1630 par John Ford, "Dommage qu'elle soit une putain" est la face noire du Roméo et Juliette de Shakespeare conçues 40 années plus tot.Giovanni et Annabella sont frères et soeurs et leur liaison incestueuse dynamite la famille, la morale et la société . Pièce étrange , noire, pleine de dérision et de cynisme, dont la fin sanglante ne livre aucune morale. Après Luchino Visconti , en 1961, Yves Beaunesne, encore pour quelques jours directeur de l'école de theatre de Lausanne, s'est laissé séduire par l'atmosphère trouble de cette pièce sulfureuse.Créée en janvier dernier à Saint Quentin en Yvelines, "Dommage qu'elle soit une putain" s'est arretée au theatre des Quartiers d'Ivry jusqu'au 3 décembre avant Nogent sur Marne les 5 et 6 décembre. Laurent Poitrenaux y joue Giovanni et Fany Mary, Annabella.

Caroline Ostermann au theatre des Quartiers d'Ivry avec les comédiens de la pièce.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.