Moi, François Signorelli, docteur à Palerme, je me souviens de tout. Du vrai et du faux. De plus de gens et d'histoires que je n'en ai connu. Mille ans d'incertitude, tel est mon âge : ma mémoire prolifère et s'invente à mesure qu'elle se détruit, c'est un trouble neurologique désigné comme le syndrome de Korsakov. Je le sais, j'en suis l'un des spécialistes. Korsakov est mon mal intime, je le tutoie. Il me ronge et me délivre en même temps. D'abord, d'un passé noir comme l'abandon. D'une enfance triste à Bordeaux dans les années soixante, de l'absence d'un père de sang. De la folie de toute une famille où ma mère n'a pu tenir debout que par l'amour de Marcel Signorelli. Lui nous a donné son nom, celui de son propre père, Fosco, le cavalier magnifique du désert tunisien, dont les récits m'ont fait voler dans la lumière. Un coup de soleil pour la vie, que souhaiter de mieux quand celle-ci se dérobe ? Me voici enfant et ancêtre, par la grâce de Korsakov. Éric Fottorino est né à Nice pendant l'été 1960. Il est l'auteur de Caresse de rouge aux Éditions Gallimard, couronné par le prix François-Mauriac 2004. Son roman Un territoire fragile (Stock) a reçu le prix Europe 1 et le prix des Bibliothécaires. Korsakov est son septième roman.

2Balade au Parc Monceau avec Andrée Corvol, auteur de "Eloge des arbres" chez Robert Laffont.

programmation musicale

Barbara

Moi , je me balance ### Magyd Cherfi

Les grandes ### One eBay

chumbawamba ### Fabio Concato

à Dean Martin

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.