pour son exposition Est-ce qu'on remarquera mon absence ? à la Galerie Visconti - 17/19 rue Visconti 75006 - jusqu'au 29 mars

et

pour son spectacle pour enfants Trois hommes verts au théâtre Gennevilliers du 8 au 21 mars

Valérie Mréjen-exposition Est-ce qu'on remarquera mon absence-video "Leur histoire", co-réalisée avec Bertrand Schefe
Valérie Mréjen-exposition Est-ce qu'on remarquera mon absence-video "Leur histoire", co-réalisée avec Bertrand Schefe © Valérie Mréjen et Bertrand Schefe / Valérie Mréjen

Georges Perec aura, toute sa vie, et tout au long de son œuvre, cherché « la » pièce manquante de son puzzle intime. Avec des mots, inlassablement réagencés, dans ses livres comme sur des images, les siennes, mystérieuses, ou celles de son ami Robert Bober à Ellis Island, qui racontent l’absence et nous laissent voir les fantômes qui le hantaient, et qui nous hantent toujours.

Agenceuse de mots, traqueuse de fantômes, écouteuse hors pair de ces petits dialogues du quotidien qui racontent la vie telle qu’elle est, Valérie Mréjen travaille, comme Perec, dans la réalité la plus banale, la plus triviale, pour faire affleurer les sentiments enfouis qui ne peuvent se dire. Dans ses films et ses videos, comme dans ses livres, quelque chose de cruel, de douloureux, de tendre aussi, émerge des scènes apparemment anecdotiques qu’elle nous livre, avec une sorte de détachement troublant.

AprèsForêt Noire , son dernier livre paru en 2012 chez POL, Valérie Mréjen revient aux images avec un diaporama et deux videos à voir à la Galerie Visconti à Paris jusqu’au 29 mars.

Leur histoire avec Irène Jacob et Antoine Chappey met en scène une relation amoureuse à travers des petits mots de tous les jours, qui s’usent au fil du temps.

Vraiment ? nous montre un homme qui s’interroge sur son envie de se rendre à une soirée et sa crainte de s’y sentir de trop.

Carrousel, le diaporama, est bâti sur des vieilles photos de catalogue Manufrance, sur le thème des vacances d’une famille modèle, qui distillent très vite un malaise bizarre. Enfin un livre illustré, intitulé Soap Opera , construit un récit étrange autour des vertus magiques de savons mexicains.

Valérie Mréjen est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde.

http://www.ruevisconti-editions.com/

http://valeriemrejen.com/folio/

Valérie Mréjen
Valérie Mréjen © POL / Valérie Mréjen

Valérie Mréjen est également l'auteur de Forêt noire

__ paru chez POL en 2012

Le reportage d'Elsa Daynac

Dans Soap Opera de Valérie Mréjen, « Victoria aime changer de savon. Peu lui importent ses vertus nettoyantes ou hydratantes » , les jours de Victoria passent et changent au gré des pouvoirs des savons. Pour explorer de plus près les mystérieux savons, nous allons retrouver Raphaël , un énergumène

qui - comme Victoria - vit au rythme des savons, mais pas de la même façon.La sorcellerie n'est pas au bas de sa porte, c'est dans sa cuisine que cela se passe, on y retrouve un laboratoire à savon. Raphaël est un Safeur, ça veut dire qu'il appartient à la communauté du savon à froidAvec lui, nous allons parler savon, rêver savon, mouiller savon, faire savon...Voilà,Allons-donc faire du savon...Un savon pour Valérie...

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.