[scald=8885:sdl_editor_representation]Ce soir, l'émission commence par les voix de Louis Jouvet dans "Entrée des artistes" et puis celle de François Truffaut dans "La nuit américaine". Comment parler de l'écriture cinématographique sans se placer, d'abord, sous leur ombre tutélaire ? Ils étaient, tous deux, nourris de littérature, passionnés du mot juste, impitoyables sur le rythme de la phrase et la justesse du dialogue. Car si l'écriture, pour frapper l'esprit, doit faire naître des images chez le lecteur, le cinéma, lui, pour nous toucher a besoin de mots. Et pas n'importe lesquels... Critique, scénariste et réalisateur de télévision, Alain Ferrari vient de publier dans la belle collection que l'Institut Lumière édite chez Actes Sud, un gros livre passionnant sur les scénaristes et les dialoguistes du cinéma français entre 1930 et 1960. "Le Poing dans la vitre", un titre tiré d'une phrase de Colette, qui collabora à sept films, est le fruit des rencontres organisées par la SACD et l'Institut Lumière à Lyon en 1996 et 2000. On y découvre l'étroitesse des rapports tissés entre écrivains et cinéastes à travers mille histoires et anecdotes passionnantes.### programmation musicale

Minor Majority

Come back to me ### Alain Souchon

La beauté d'Ava Gardner ### Arthur H

La fille de l'Est

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.