Rheinhold est un jeune pasteur nommé depuis un an dans une bourgade proche du lac de Constance. Ses ouailles, bourrues et conservatrices, lui répugnent. En retour, tout ce qu’il fait et dit leur déplaît visiblement : il ne boit pas au café avec eux, à l’inverse de son prédécesseurs, d’ailleurs il a remplacé le vin de messe par du jus de raisin, de plus il se laisse tutoyer par les enfants, et ses sermons sont déconcertants. Peu à peu, autour de lui, le vide se fait. Même sa femme le tient à distance. Et, un matin, il se retrouve absolument seul à l’église. Seul, comme exclu de la vie des autres….

peter stamm
peter stamm © Bourgois

Des histoires de solitudes sans remède, de malentendus qui décident d’une existence, de rencontres ratées, de conversations inachevées, de douleurs vagues parce que demeurant sans mot pour les dire, l’univers romanesque de Peter Stamme explore les obsessions, les névroses, les culpabilités inexprimées, celles qui se dissimulent sous la surface calme de la vie sociale, comme les monstres aquatiques sous l’eau calme d’un lac. « Au-delà du lac » est d’ailleurs le titre de son 8è livre publié chez Christian Bourgois, dix nouvelles dérangeantes traduites de l’allemand par Nicole Roethel.

Le reportage de Vinciane Haudebourg :

Les souffleurs de poésie
Les souffleurs de poésie © Radio France

Les souffleurs de poésie.A Aubervilliers, existe une tribu délicate et chuchottante. Des hommes et des femmes, qui depuis une dizaine d'année partagent l'amour de la poésie et la souffle aux oreilles des gens. A l'aide de longs tubes en carbonne qu'ils appellent "les rossignols", ils murmurent des poêmes à qui veut s'arrêter un moment pour écouter.Tous les jeudis, la bande, inspirée par Olivier Comte, auteur d'un Manifeste du Chuchottement, se retrouve au Bar des Amis à Aubervilliers. Ils rejoignent ensuite leur hangar rempli de bric à brac où ils s'installent dans un vieux bus garé là, pour se lire des poèmes comme des confidences.site web http://www.les-souffleurs.fr/ ### La programmation musicale :

- Benjamin Biolay, L'eau des claires fontaines

- Olof Arnalds, Innundir Skinni

- Melingo, Corazon y hueso

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.